Villeurbanne: Deux fois plus de places payantes en voirie dans les prochains mois

STATIONNEMENT Le conseil municipal de la ville devra valider début juillet l'extension du périmètre payant...

Elisa Frisullo

— 

Villeurbanne, le 20 Mai 2015
Illustration police municipale. C. Girardon / 20 minutes
Villeurbanne, le 20 Mai 2015 Illustration police municipale. C. Girardon / 20 minutes —

On ne peut pas dire que jusqu’à présent, les Villeurbannais devaient souvent mettre la main à la poche pour se garer. Mais cette chance devrait tourner dans les prochains mois, avec l’extension du périmètre de stationnement payant prévu par la municipalité. La mairie a en effet soumis la semaine dernière aux conseils de quartiers un projet qui prévoit la mise en place progressive de 2.000 places supplémentaires en voirie, soit le double de ce qu’il existe actuellement. Une mesure qui devra être validée le 7 juillet lors du conseil municipal.

« Aujourd’hui, seuls 15 % de la capacité totale de stationnement en surface est payante. Nous avons donc décidé de réglementer le stationnement dans les secteurs où il y a beaucoup de voitures tampons et du stationnement gênant », indique Didier Vullierme, adjoint en charge de la sécurité. Les places existantes sont aujourd’hui principalement concentrées dans l’hypercentre et le quartier Charpennes.

Des abonnements pour les résidents

Dès le mois d’octobre, 1.000 places payantes supplémentaires devraient faire leur apparition au Tonkin et sur le cours Tolstoï-Nord. Le périmètre a quasiment été défini, rue par rue, même si des modifications pourraient encore être apportées suite aux retours récents des conseils de quartier.

Puis en mars 2016, 1.000 autres places payantes seront créées cours Emile-Zola, autour de Cusset (une centaine) et surtout aux Charmettes, où les résidents, privés de places en raison de la multitude de bâtiments anciens et donc sans parking sur ce secteur, peinent à se garer. « En réglementant, forcément, cela va créer des places et diminuer le stationnement gênant. Les gens se gareront mieux et plus facilement », ajoute l’adjoint.

Mais le confort a un prix. Pour stationner sans risquer d’écoper une amende dans les quartiers concernés, les résidents auront le choix entre un ticket à la journée à 2 euros, un abonnement mensuel à 15 euros ou une carte annuelle à 150 euros.