Lyon: Un corbeau sème le trouble dans des résidences pour seniors gérées par la Ville

INFO 20 MINUTES Des locataires ont reçu un tract anonyme annonçant des restructurations possibles dans leur lieu de vie...

Elisa Frisullo

— 

Illustration - Vie quotidienne des retraités. 04/2010
Illustration - Vie quotidienne des retraités. 04/2010 — APESTEGUY/SIPA/1004231344

Info ou intox ? Depuis quelques jours, un tract anonyme distribué dans les boîtes aux lettres de certains des 18 établissements pour seniors gérés par la Ville de Lyon génère une vive inquiétude chez des résidents. L’affichette en question, que 20 Minutes s’est procurée, indique aux habitants que « la ville de Lyon a décidé de se séparer de résidences pour personnes âgées. Nérard (9e) et Viricel (6e) en font partie ».

A la résidence Nérard, située à deux pas de la place Valmy, dans le 9e arrondissement de Lyon, la rumeur a vite fait de se propager, préoccupant la quarantaine d’occupants des lieux. D’autant que les informations glanées à la mairie du 9e ne les rassurent pas totalement.

« J’ai obtenu un rendez-vous pour le 8 juin à la mairie, confie Chantal Muller, la fille de deux habitants de la résidence Nérard. Mais ce qui m’inquiète, c’est qu’à aucun moment, on ne m’a dit que cela n’allait pas se faire. On me précise juste que la décision finale n’a pas été prise par la mairie centrale. Cela a quand même l’air d’être dans les tuyaux. Mes parents sont très angoissés à l’idée d’un départ forcé. Ils se plaisent beaucoup dans leur quartier où il y a un mélange des publics, avec des écoles et une crèche, beaucoup de commerces. »

Des informations contradictoires peu rassurantes

Contactée par 20 minutes, le directeur du cabinet du maire du 9e se veut toutefois beaucoup plus rassurant. « Dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement (PPI) de la ville de Lyon, il y a une réflexion globale sur les équipements publics. Mais nous n’avons pas d’informations particulières sur notre arrondissement. Aucune mesure de ce type n’est prévue dans la résidence Nérard », indique Simon Virlojeux. « Mais le problème avec ces tracts, c’est que cela inquiète les habitants », ajoute-t-il.

A la mairie du 6e, où plusieurs résidants ou familles de locataires de la résidence Viricel ont appelé pour s’enquérir de la situation, le ton est moins catégorique. « Nous avons appelé l'Hôtel de Ville pour voir de quoi il s’agissait. On nous a précisé qu’une réflexion globale était en cours concernant les résidences séniors de la ville de Lyon mais que rien n’était arrêté. Après, est-ce qu’il s’agit de fermetures ou de restructurations, on ne sait pas », précise Damien Gouy-Perret, directeur de cabinet du maire du 6e.

Les précisions apportées suite à la diffusion du tract par la mairie centrale ne permettent pas non plus de clouer totalement le bec du mystérieux corbeau. « Il n’y a pas à ma connaissance de restructurations prévues. Mais si c’était le cas, nous ne le dirions pas avant la présentation, prévue fin juin, des arbitrages prévus dans le cadre du PPI», indique un porte-parole de la mairie de Lyon.