OL: «Ce serait une faute professionnelle d'entrer dans le Grand Stade sans Lacazette et Fekir», confie Aulas

FOOTBALL Le président lyonnais a rappelé lundi qu'il était hors de question pour l'OL de laisser partir cet été ses meilleurs joueurs, dont évidemment Alexandre Lacazette et Nabil Fekir...

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas s'est montré particulièrement ferme lundi au sujet de l'avenir de Nabil Fekir et Alexandre Lacazette à Lyon.
Jean-Michel Aulas s'est montré particulièrement ferme lundi au sujet de l'avenir de Nabil Fekir et Alexandre Lacazette à Lyon. — Emile Pol/Sipa

« Il faut une équipe surpuissante et surexpérimentée. » Voici ce que souhaite Jean-Michel Aulas pour son OL 2015-2016, qui va retrouver la Ligue des champions. Outre le recrutement lundi de l’expérimenté défenseur Jérémy Morel (31 ans, 262 matchs de L1 et 13 rencontres de Ligue des champions), le président lyonnais rappelle qu’il n’y aura « pas de départ significatif » cet été.

Comprendre que ce dernier n’a nullement l’intention de laisser la porte entrouverte à un départ de ses deux joueurs les plus prisés, à savoir Alexandre Lacazette et Nabil Fekir. « Il n’y a pas de discussion possible pour quatre ou cinq joueurs, dont Alexandre et Nabil qui seront avec nous. On a un centre de formation extraordinaire. On est à six mois de rentrer dans le nouveau stade et on va garder nos joueurs », assure Jean-Michel Aulas en évoquant « un intérêt réciproque ».

Un attaquant et un défenseur central devraient vite arriver à Lyon

Ce dernier a confirmé qu’une revalorisation de leur contrat respectif (jusqu’en 2018 pour Lacazette, 2019 pour Fekir) devrait rapidement avoir lieu. « C’est normal. Toute une dynamique a été mise en œuvre autour d’eux et il n’est pas du tout question de se faire dépouiller. Ce serait une faute professionnelle d’entrer dans le Grand Stade sans eux », insiste JMA, qui a plutôt l’intention de renforcer certaines lignes de l’effectif.

« On a décidé de recruter un grand attaquant de plus, ainsi qu’un grand défenseur central », indique-t-il, précisant que le budget de l’OL sera de l’ordre de 150 millions d’euros, contre 100 millions la saison passée. L’ambition clairement assumée du club est de sortir des poules de Ligue des champions afin de disputer au moins un huitième de finale dans le Grand Stade, où l’OL devrait évoluer à partir de janvier 2016. « Et si on peut boucler rapidement un certain nombre d’opérations, on sera ravi de le faire », sourit le président lyonnais.