Lyon: Ses parents arrivent en retard, la directrice le laisse dans un square

INFO «20 MINUTES» La famille de l'enfant de 7 ans, scolarisé dans le 6e arrondissement, envisage de porter plainte...

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 5 septembre 2014. illustration école à Lyon.
Lyon, le 5 septembre 2014. illustration école à Lyon. —

Des excuses de la responsable du périscolaire auraient sans doute permis d’éviter que la situation ne prenne cette tournure. Les parents d’un enfant scolarisé en CE1 dans une école du 6e arrondissement ont prévu de déposer plainte et ont alerté les services académiques et la ville de Lyon, après avoir retrouvé leur garçon de 7 ans, seul dans un square, le 20 mai dernier à l’heure du déjeuner.

« Tout aurait pu arriver », confie la mère

Ce jour-là, comme chaque mercredi, Marco aurait dû être récupéré par sa mère à 12 h 30 avant de retourner à l’école une heure plus tard pour participer aux activités périscolaires proposées dans le cadre des Mercredis de Lyon. Mais rien en s’est déroulé comme prévu. « Je pensais que ce jour-là mon fils était pris en charge à l’heure du déjeuner car une sortie était prévue à Miribel. Je lui ai même mis un pique-nique dans son cartable. Mais je me suis trompée de semaine », confie à 20 minutes Céline, la mère de Marco.

Constatant que personne n’est venu récupérer l’enfant, la directrice appelle alors son père. Mais celui-ci travaille à plusieurs kilomètres de là et demande à la jeune femme de patienter encore un peu jusqu’à ce qu’il vienne le récupérer. « Mais au lieu de cela, elle a laissé notre fils dans le square Viricel, situé en face de l’école et elle est partie. Quelques minutes plus tard, l’un de nos amis qui travaille tout près est venu le chercher. Pendant ce laps de temps, tout aurait pu arriver. Avec ce l’on voit aujourd’hui, je ne comprends pas qu’elle ait pu le laisser seul », ajoute la mère de famille.

« Je sais que si tous les parents arrivent en retard ce n’est pas gérable pour les écoles. Mais cela ne nous est jamais arrivé. Et puis quand bien même, elle n’avait pas à faire sans cela, sans s’inquiéter ensuite de mon fils. Le lendemain, elle nous a même expliqué que sa décision était adaptée et elle a refusé de s’excuser », s’agace Céline, déterminée à porter plainte « pour que cela ne se reproduise plus ».

La responsable du périscolaire sanctionnée ?

Interrogée par 20 minutes, la ville de Lyon s’est rapprochée des responsables de l’école concernée. « A la base, les parents ont commis une erreur de compréhension concernant la date de sortie prévue à Miribel. Mais la directrice aurait dû informer sa hiérarchie de la situation au lieu de prendre seule cette décision que la ville ne peut évidemment pas cautionner », indique-t-on à la mairie de Lyon. En cas de retard des familles, les responsables éducatifs ont en effet pour consigne de conduire l’enfant dans le commissariat le plus proche de l’école.

La directrice, qui selon la municipalité, aurait, avant de quitter le square, confié l’enfant à un parent d’élève que le petit ne connaissait pas, pourrait faire l’objet d’une sanction. Une médiation doit également être mise en place au sein de l’établissement scolaire pour permettre aux parents, à l’équipe enseignante et périscolaire « de pouvoir renouer un dialogue constructif », ajoute la mairie.

Selon la ville, « aucun incident n’avait jamais eu lieu à ce jour avec l’équipe périscolaire de cette école ».