Pro A: Revivez la victoire de l'Asvel face au Mans (74-68)

BASKET Les Villeurbannais ont su renverser une situation très compliquée pour l'emporter lundi (74-68) face au MSB et ainsi s'offrir un match d'appui ce mercredi dans la Sarthe...

Jérémy Laugier

— 

L'ailier villeurbannais David Lighty a été champion de France en 2013 avec la JSF Nanterre. (archives)
L'ailier villeurbannais David Lighty a été champion de France en 2013 avec la JSF Nanterre. (archives) — C2IMAGES/SIPA

ASVEL-LE MANS (74-68)

22h58: Merci à tous d'avoir suivi notre live et passez une très bonne soirée.

Au bord du gouffre à moins 10 juste avant la mi-temps (24-34), l'Asvel a montré une superbe réaction collective après le repos. Grâce notamment à Alex Acker (16 points) et Amara Sy (14 points), les Villeurbannais l'emportent face au MSB (74-68) et arrachent du même coup une belle qui s'annonce bouillante mercredi au Mans.

Fin du match: Villeurbanne a su arracher un match 3 au Mans mercredi grâce à son succès (74-68) face au MSB.

10e: C'est fait: Amara Sy a été costaud aux lancers (74-68) !

10e: Ca va le faire pour l'Asvel a priori: Sy a mis un lancer sur deux et Beaubois a raté son tir (72-68 à 6 secondes).

Ultra money time comme prévu ("messieurs dames" résonne dans ma tête avec Georges Eddy aussi près)

10e: Cette fois, Rodrigue Beaubois tient le coup lui aussi aux lancers (71-68 à 19 secondes de la fin).

10e: Amara Sy est solide sur la ligne des lancers (71-66).

10e: Il est quand même incroyable le petit Beaubois: son trois points redonne espoir au Mans (69-66 à 22 secondes de la fin).

10e: CJ Wallace manque un trois points clé pour Le Mans (69-63 à 29 secondes de la fin).

10e: Le money time risque d'être total après cette perte de balle de l'Asvel, avec dans la foulée une faute antisportive de Meacham... Mais Beaubois craque sur la ligne (68-63 à 45 secondes de la fin).

9e: Rodrigue Beaubois inscrit deux lancers et on va attaquer la fameuse dernière minute pouvant durer un quart d'heure avec un score resserré (68-63).

9e: Le Mans se saborde avec faute plus technique dans la foulée de Daniel Ewing, mais Joseph puis Meacham sont en échec aux lancers. Le MSB reste donc en vie dans cette deuxième manche (67-61).

8e: On reprend notre souffle: Alex Acker vient donc d'enchaîner deux tirs lointains et une contre-attaque supersonique: il est là le T-Mac de l'Asvel (67-59).

Là, le constat est criant...

8e: Alex Acker est devenu dingue !!!! Huit points de suite et l'Asvel prend le large (67-59).

8e: Le shoot longue distance de l'ancien Manceau Alex Acker donne une petite marge à l'Asvel (62-57).

7e: Rodrigue Beaubois, auteur de 30 points deux jours plus tôt, n'a pas l'air bien motivé ce soir.
 

6e: Bel impact dans ce dernier quart-temps du prometteur Petr Cornelie, avec 5 points, contre 0 durant les trois premières périodes (59-57).

5e: Auteur d'un airball à trois points, Antoine Eito se fait à son tour chambrer par le public et cède sa place à Rodrigue Beaubois (59-57).

Tiens le public de l'Astroballe se fait légèrement troller sur Twitter...

Quant à Yarou et Eito, ils sont bloqués à leurs 9 points de la pause. Enfin, pour le moment...

3e: Joli dunk du Manceau Petr Cornelie, élu meilleur espoir de Pro A, qui inscrit du même coup ses premiers points et égalise (54-54).

2e: Il n'a certes pas marqué, mais quel gros job défensif de Georgi Joseph côté villeurbannais (54-52).

2e: Amara Sy était bloqué à 0 point pour son match de reprise à la pause, il en est désormais à 9 (3/5 aux tirs). Il est là le facteur X de l'Asvel (54-50) !

Le match est clairement en train de tourner.

30e: Villeurbanne a renversé la vapeur pour mener (52-50) face au Mans.

10e: Cette fois, Trenton Meacham échoue de loin sur le gong (52-50).

La question a le mérite d'être posée au vu de la belle série villeurbannaise...

10e: nouvelle contre-attaque bien lancée par l'Asvel et conclue par David Lighty, auteur de 9 points (52-48).

Et grâce à Antoine Eito, le public est enfin chaud en le prenant en grippe.

9e: L'Asvel vient de passer un 14-6 au Mans mine de rien (49-46).

8e: Cinq points de suite d'Amara Sy et l'Asvel reprend les devants à la surprise générale (47-46).
 

La dynamique du MSB, c'est clairement plus ça...

7e: Premiers points d'Amara Sy, son apport peut faire beaucoup de bien à l'Asvel (44-46).

L'Asvel a beau avoir un effectif assez incroyable pour la Pro A, c'est l'un de ses gamins du cru qui est quasiment le meilleur joueur du match, comme à l'aller (14 points, son record en carrière).

6e: Alexandre Chassang réveille la salle avec un dunk de folie en contre-attaque (42-44) !

Et seulement neuf passes décisives cumulées pour les deux équipes en 20 minutes. Les Warriors font ça à eux seuls en moins d'un quart-temps, non?

A noter que Le Mans a tout de même bien dominé l'Asvel au rebond en première mi-temps (23 à 16).

4e: Alex Acker relance la partie avec un shoot longue distance... mais une nouvelle absence défensive permet à Charles Kahudi de lui rendre la pareille (35-41).

4e: Le CM du MSB a raison d'être confiant (32-38).

2e: Evénement avec le premier panier du match de Rodrigue Beaubois, d'un délicieux "teardrop" digne... du président villeurbannais TP (30-36)!

21h52: C'est reparti pour cette deuxième mi-temps, l'Asvel doit vite réagie (27-34).

Ronny Turiaf est également présent à l'Astroballe, tout comme Jimmy Nebot, ancien joueur emblématique de la Green Team assis juste à côté de nous en tribune de presse.

Pour info, Antoine Eito a tourné à 2,5 points et 1 passe de moyenne lors de sa meilleure saison avec l'Asvel, en 2008-2009: smooth criminal !

Pour l'instant, l'ancienne star du Mans Nicolas Batum a donc davantage le sourire que son pote Tony Parker, assis à côté de lui à l'Astroballe.

Et hop, petite trace vidéo assez incroyable d'Antoine Eito lorsqu'il portait le maillot villeurbannais, de 2006 à 2009. Alerte Top 10!

Mi-temps: Le Mans mène logiquement 34-27 face à Villeurbanne.

10e: Trenton Meacham redonne espoir à l'Asvel avec un trois points bien maîtrisé juste avant le buzzer de la mi-termps (27-34).

Non, Le Mans ne se résume pas qu'à Rodrigue Beaubois...

L'Asvel est sérieusement en galère d'adresse et de rythme offensif.

10e: Antoine Eito en mode Rodrigue Beaubois avec ses neuf points avant la mi-temps (23-34).

9e: Premier break significatif avec un shoot spectaculaire de Daniel Ewing (21-31).

8e: Antoine Eito se permet un petit chambrage après avoir fait mal à son ancienne équipe (21-29).

7e: Plus gros écart du match suite à un nouveau panier dans la raquette du déménageur Yarou, déjà auteur de 9 points (18-25).

6e: Tout va bien pour le MSB, malgré les deux fautes rapides de Michal Ignerski, finalement apte pour ce match retour (18-23).

5e: L'ancien meneur de l'Asvel Antoine Eito inscrit ses premiers points de loin pour permettre au MSB de prendre les devants (18-21).

A noter que les deux équipes ont été particulièrement maladroites en première période, avec 38% pour l'Asvel et 25% pour Le Mans, qui était pourtant devant au score.

3e: Alex Acker remplace Amara Sy pour l'Asvel malgré ses deux fautes personnelles (18-18).

2e: L'Asvel reprend bien le deuxième quart-temps avec un contre puis un trois points de David Andersen (18-14).

Le kop villeurbannais se charge de l'ambiance.

Fin du premier quart-temps: Le Mans mène 14-13 face à Villeurbanne.

10e: David Andersen, contré par Ignerski, ne permet pas à l'Asvel de reprendre l'avantage sur le gong (13-14).

9e: La bonne nouvelle pour Le Mans, c'est d'être devant au score sans un seul panier inscrit par son feu follet Rodrigue Beaubois (13-14).

7e: Le précieux ailier villeurbannais Amara Sy, absent à l'aller, entre en jeu. Il est donc bien apte pour ce match décisif et ça change la donne (13-12).

7e: Ahmad Nivins est l'autre scoreur villeurbannais (7 points). Aucun autre joueur de l'Asvel n'a inscrit le moindre point (13-10).

6e: Très présent, David Lighty (6 points) redonne l'avantage à l'Asvel sur une claquette (9-8).

5e: Le coach de l'Asvel JD Jackson est déjà bien chaud: il écope d'une faute technique après avoir pesté contre les arbitres pour une petite poussette non sifflée de Beaubois sur Meacham.

4e: Très discret à l'aller, Shy Ely (5 points) vient d'inscrire sa première tentative lointaine (3-5).

3e: Très bon passage de l'intérieur américain de l'Asvel Ahmad Nivins, auteur de trois points consécutifs ainsi que d'un contre (3-2).

20h53: C'est parti avec un premier panier du Manceau Charles Kahudi (0-2).

20h52: Cinq de départ : pour l'Asvel: Meacham-Acker-Lighty-Chassang et Nivins. Pour Le Mans : Beaubois-Ely-Kahudi-Yarou et Wallace.

20h51: Belle ambiance juste avant le coup d'envoi à l'Astroballe où des maillots blancs ont été offerts aux spectateurs.

20h49: Touché à la cheville lors du match aller, l'ailier de l'Asvel (et drafté par les Spurs) Livio Jean-Charles est forfait pour ce soir. Absent pour des douleurs au dos samedi, son coéquipier Amara Sy s'échauffe par contre normalement.

20h46: Bonsoir et bienvenue à tous pour cet indécis quart de finale retour Asvel-Le Mans qui va démarrer dans quatre minutes.

L'Asvel résume très simplement sur Twitter l'enjeu qui attend les joueurs de JD Jackson ce lundi.

Le scénario assez dingue du match aller avait mis le feu à Antarès samedi. Qu'en sera-t-il ce soir de l'Astroballe?

Le meneur de jeu manceau Rodrigue Beaubois a été ébouriffant dans la première manche samedi avec 30 points (12 sur 17 aux tirs) et surtout le renversant panier de la victoire à moins de trois secondes de la fin. Il sera forcément le danger numéro un pour les joueurs de l’Asvel, qui comptent bien s’offrir une belle lors de ces quarts de finale de Pro A. Et ce devant leur président Tony Parker et son partenaire en équipe de France Nicolas Batum.

>> Parce que cette série est partie très fort samedi avec la victoire sur le fil du Mans (71-70), venez suivre en direct avec nous le match retour entre l'Asvel et le MSB à partir de 20h50.