Rhône-Alpes: L'affaire des mariages ruinés continue de prendre de l'ampleur

ARNAQUE Le gérant de la société, introuvable, aurait laissé tomber des dizaines de clients en Rhône-Alpes mais également en Bourgogne…

E.F.

— 

Lille, le 25 novembre 2012. Illustration sur le mariage pour tous au salon du mariage et du PACS a Lille Grand Palais.
Lille, le 25 novembre 2012. Illustration sur le mariage pour tous au salon du mariage et du PACS a Lille Grand Palais. — M.LIBERT/20 MINUTES

En deux semaines, Frédéric Lalliard, avocat lyonnais, aurait été contacté par une quarantaine de victimes présumées d’Hocine Aïdel, un traiteur hallal de la Loire. Depuis le 8 mai, cet homme, organisateur de mariages, hante les nuits de nombreux couples, qu’il a laissés tomber à quelques heures, quelques jours ou quelques semaines du grand jour.

Ces quinze derniers jours, dix plaintes et quinze mains courantes auraient été déposées à son encontre dans les départements de la Loire et du Rhône, selon Le Progrès, mais le nombre d’amoureux victimes serait bien plus important. Des couples domiciliés à Auxerre ou encore à Dijon auraient également fait les frais de ce traiteur, qui aurait décidé de déposer le bilan en raison de difficultés économiques, sans honorer ses prestations et après avoir encaissé de nombreux chèques.

La brigade financière bientôt saisie?

Une enquête a été ouverte et la brigade financière pourrait être chargée dans les prochains jours de cette escroquerie présumée de grande ampleur. Me Lalliard a également prévu de déposer, mercredi devant le procureur, une liste de victimes afin d’ouvrir le dossier pénal, et permettre ainsi aux personnes lésées de se constituer parties civiles et d’obtenir réparation. Depuis que l'affaire a éclaté, ce dernier a été contacté par une quarantaine de couples, arnaqués pour un mariage ou pour un baptême, mais également par des prestataires de services (photographe, enseignes alimentaires...) pour des factures non honorées par le traiteur.

«Il nous avait vendu du rêve et il nous plante»

Le gérant de la société, suspendu suite à cette affaire de ses fonctions de principal adjoint au collège de Firminy, serait introuvable. Il n’aurait pas regagné son domicile, de peur sans doute de tomber sur des couples furieux, qui dès le 11 mai s’étaient rendus chez lui et devant son lieu de travail pour lui demander des comptes. Sans succès.

Depuis, son habitation aurait fait l’objet de plusieurs dégradations et des membres de sa famille auraient été blessés au cours d’altercations avec des clients dont le mariage a été brisé, précise le quotidien régional.