Loire: Un cas de rage détecté sur un chien

FAITS DIVERS La préfecture recherche des personnes et des animaux ayant été en contact avec ce Bull Terrier entre le 7 mai et le 16 mai inclus...

C.G. avec AFP

— 

Illustration de Bull Terrier
Illustration de Bull Terrier — Frank Franklin/AP/SIPA

Un cas de rage a été détecté sur un chien de race au Chambon-Feugerolles (Loire), probablement infecté lors d’un voyage à l’étranger.

Dans un communiqué, la Préfecture du département met en garde les personnes ayant pu être en contact avec l’animal entre le 7 mai et le 16 mai inclus, précisant que le Bull Terrier était détenu square Louis Huguet.

L’animal est "mort dans la nuit du 17 au 18 mai 2015 après avoir mordu une personne de son entourage et le chien d’un voisin", explique-t-elle. Il avait au préalable été en contact avec "trois autres personnes de l’entourage proche du propriétaire". Ces dernières ont été orientées vers le centre antirabique de l’Hôpital Nord de Saint-Etienne.

Maladie mortelle

Les investigations conduites par les services de l’Etat, dont la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes, ont déterminé que le chien infecté "a circulé illégalement en pays non indemnes de la rage".

"La rage est une maladie mortelle si elle n’est pas traitée à temps", a souligné la préfecture, en rappelant que les traitements disponibles sont très efficaces s’ils sont administrés "après le contact avec l’animal porteur, mais avant l’apparition des symptômes".

"C’est pourquoi toute personne qui aurait été mordue, griffée, égratignée, ou léchée sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée (plaie, coupure…) par ce chien ou dont l’animal aurait été en contact avec ce chien, doit être traitée préventivement et rapidement". Elles sont invitées à contacter la cellule information du public au : 04 77 48 47 58.