VIDEO. Ligue 1: En 2012, Les Lyonnais avaient sombré à Nicosie pour leur dernière Ligue des champions

FOOTBALL Les Lyonnais ont obtenu leur qualification en Ligue des champions, trois ans après un mauvais souvenir à Nicosie...

Jérémy Laugier

— 

A l'image de l'ancien milieu offensif brésilien Ederson, l'OL avait sombré dès les huitièmes de finale à Nicosie en mars 2012.
A l'image de l'ancien milieu offensif brésilien Ederson, l'OL avait sombré dès les huitièmes de finale à Nicosie en mars 2012. — Petros Karadjias/AP/SIPA

Un retour attendu au sein du gratin européen. Qualifié pour la Ligue des champions, L’OL doit avoir à cœur d’y gommer un souvenir au plus vite. Si les dernières éliminations lyonnaises en Ligue Europa sont honorables, entre Tottenham en 2013 et la Juventus en 2014, celle en Ligue des champions, le 7 mars 2012 à Nicosie, reste une sacrée claque.

Vainqueur à l’aller à Gerland grâce (déjà) à un but d’Alexandre Lacazette (1-0), les joueurs de Rémi Garde ont totalement manqué leur huitième de finale retour à Chypre. Ils avaient pourtant hérité de l’adversaire le plus abordable possible à ce stade de la compétition.

Piégés par un but rapide de Gustavo Manduca (9e), les partenaires de Lisandro ont ensuite été trop brouillons pour éviter une séance de tirs au but qui réussit historiquement très mal aux Lyonnais. Les échecs dans la séance d’Alexandre Lacazette et Michel Bastos les ont privés (4-3) d'un prestigieux quart de finale face au Real Madrid.

Le clin d’œil à destination de Bafétimbi Gomis en Croatie

Avant le fiasco chypriote, l’OL avait logiquement souffert en poules face au club madrilène (0-4 ; 0-2). Au coude à coude pour la qualification avec l’Ajax Amsterdam (deux nuls 0-0), Lyon avait besoin lors de la dernière journée de l’emporter par au moins quatre buts d’écart en Croatie (l’Ajax s’inclinant dans le même temps 0-3 face au Real).

Le Dinamo Zagreb a parfaitement joué son rôle de victime démobilisée en subissant un invraisemblable 1-7. Impulsé par un quadruplé de Bafétimbi Gomis, ce miracle européen a entraîné de multiples suspicions, notamment en raison du clin d’œil d’un défenseur croate à destination de Gomis. Décidément, il se passe souvent quelque chose avec l’OL en Ligue des champions…