Lyon: Un laboratoire a créé des spermatozoïdes in vitro

SCIENCES Kallistem a créé des spermatozoïdes complets à partir de prélèvements testiculaires chez des patients stériles...

Olivier Aballain

— 

Les dons de sperme et d'ovocytes sont conservés à basse température.
Les dons de sperme et d'ovocytes sont conservés à basse température. — Archives J. GICQUEL / APEI / 20 MINUTES

C'est une jeune société lyonnaise qui n'a pas fini de faire parler d'elle. Kallistem, un laboratoire de biotechnologies basé dans le 7e arrondissement, a annoncé cette semaine avoir réussi à créer des «spermatozoïdes humains complets in vitro».

Kallistem évoque une «première mondiale», estimant que ses recherches «ouvrent la voie à des thérapies innovantes pour préserver et restaurer la fertilité masculine».

La société assure en effet avoir réussi à développer des spermatozoïdes «complètement formés» à partir de prélèvements dans les testicules de patients stériles «ne contenant que des cellules immatures» (spermatogonies).

Les experts intéressés

Dans Le Figaro, des chercheurs saluent vendredi l'annonce du laboratoire comme prometteuse tout en restant prudents sur sa portée. «S'il fonctionne, ce procédé ouvre de grandes perspectives», estime le Dr Nathalie Rives, responsable du centre d'assistance médicale à la procréation au CHU de Rouen.

Mais cet espoir ne concernera pas forcément tous les hommes stériles. Toujours dans Le Figaro, Nathalie Rives prévient qu'il «n'est pas exclu» que les adultes souffrant d'une absence totale de spermatozoïdes présentent des «anomalies génétiques qui empêcheront aussi la spermatogenèse (processus de production de spermatozoïdes) in vitro».

Commercialisation pas avant cinq ans

Pour une question de brevet, Kallistem attendra la fin juin pour publier ses résultats dans une revue scientifique, selon Sciences et Avenir. La société espère néanmoins lancer des études cliniques en 2017 et commercialiser ses technologies d'ici cinq ans.

Kallistem, fondée en 2012, prévoit une levée de fonds en 2015.