La société lyonnaise On Stage a lancé l'application Cityscape qui permet de découvrir l'architecture des quartiers et bâtiments de la ville.
La société lyonnaise On Stage a lancé l'application Cityscape qui permet de découvrir l'architecture des quartiers et bâtiments de la ville. —

APPLICATION

Lyon: Cityscape pour découvrir l’architecture contemporaine de la ville

La société lyonnaise «On Stage» vient de lancer une application proposant des balades urbaines et un autre regard sur les bâtiments lyonnais...  

Bien souvent, on passe devant sans lever le nez, ne percevant pas ou plus l'originalité des lieux. Pourtant, la ville de Lyon regorge de «trésors», des bâtiments à l'architecture contemporaine «racontant la société».

La maison de production lyonnaise On Stage vient de lancer une application Cityscape afin d'aider les habitants à découvrir l'architecture moderne de la ville : le Musée des Confluences, les Archives départementales, l'auditorium de la Part-Dieu, les Douanes ou encore le quartier de la Duchère...

Reflet de la société

«Lorsque l'on voit des documentaires consacrés à l'architecture, les espaces filmés sont souvent vides. Or l'architecture contemporaine reflète les tensions sociales, nos façons de vivre, de travailler. C'est le miroir de la politique de la vie», analyse Thierry Mercalade, fondateur du projet.

Surfant sur l'engouement pour les balades urbaines, la société propose à travers l'application, une petite quinzaine de promenades aux parcours bien ciblés, à l'image d'un guide touristique. Mais pas seulement. Elle développe également des déambulations virtuelles.

Déambulations virtuelles

«C'est une façon de prévivre sa balade le soir, tranquillement installé dans son canapé», souligne Thierry Mercalade. Pour cela, l'application a été enrichie de plans, de photos des bâtiments prises de l'intérieur ou du toit et de vidéos dans lesquelles les architectes eux-mêmes parlent de leur réalisation ou redessinent en direct leur bâtiment. On y trouve même des futurs projets comme l'immeuble Sky 56, prévu pour 2018.

«On voulait apporter une humanité, et non proposer quelque chose de mécanique. D'où le témoignage des concepteurs.» Sans compter que les utilisateurs peuvent désigner la promenade la plus populaire ou désigner leur bâtiment préféré.

L'application qui recense une cinquantaine de bâtiments ne va cesser d'évoluer. Elle devrait très prochainement être disponible dans les villes de Nantes et Rennes. Puis Paris, Marseille, Bordeaux et Montpellier dans un second temps.