Rhône: Des poules pour faire le ménage

ENVIRONNEMENT Trente familles de Pierre-Bénite vont accueillir des gallinacés afin de réduire leurs déchets ménagers...

Caroline Girardon

— 

Des poules sont mises à disposition des familles  par le Citom  pour les aider à réduire leur volume de déchets ménagers .
A Chaponost, dans la banlieue de Lyon, le 22 mai 2013. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Des poules sont mises à disposition des familles par le Citom pour les aider à réduire leur volume de déchets ménagers . A Chaponost, dans la banlieue de Lyon, le 22 mai 2013. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Le concept n'est pas totalement nouveau, mais peu développé dans l'agglomération lyonnaise. En tout cas, la mairie de Pierre-Bénite s'est laissé séduire à son tour. Vendredi, elle remettra 60 poules pondeuses et composteuses à 30 foyers désireux de les adopter.

Un projet qu'elle nourrit depuis un an et qui traduit une manière d'«éveiller les consciences». Car le gallinacé, confié aux familles pour une durée minimum de deux ans, est censé faire le ménage. Disons qu'il doit contribuer au recyclage des déchets verts, l'objectif étant d'aider les foyers à réduire le volume de leurs poubelles.

La poule : un animal de compagnie qui fait recette

«Cela concerne tous les déchets de table, comme les épluchures ou les restes des assiettes, indique Jocelyne Clauzier, conseillère municipale de Pierre-Bénite qui a porté le projet. Tout peut aller dans le poulailler même les restes de viande. Contrairement aux idées reçues, les poules sont omnivores.»

Vous l'aurez compris : Ces petites bêtes dévorent tout sur leur passage. «Elles peuvent manger 150 kilos de déchets par an», précise l'élue. Une façon ludique et pratique pour lutter contre le gaspillage, selon la mairie de Pierre-Bénite.

Osez la poule à domicile

En contrepartie, les poules, provenant d'un élevage des monts du Lyonnais, sont censées pondre environ 200 œufs par an. «Cela permettra aux adoptants d'avoir des œufs frais le matin.»Quant aux foyers, ils ont été désignés sur la base du volontariat. La seule condition requise pour recueillir un animal était de posséder un petit coin de verdure chez soi.

«Les poules ont besoin d'un mètre carré pour s'abriter et d'au moins 10 mètres carrés de pelouse pour courir, explique Jocelyne Clauzier. De fait, ceux qui vivaient en  appartement ne pouvaient pas prendre part à l'expérience.»