Grippe aviaire: Interdiction de nourrir les oiseaux à Vénissieux

SANTÉ La commune est classée en «zone à risque prioritaire» par les autorités en raison du passage de migrateurs...

Elisa Frisullo

— 

Le 17 10 06. Pour ne pas attirer les oiseaux migrateurs, il est vivement recommandé de ne plus nourrir les pigeons. G. Varela/ 20 Minutes (Illustration)
Le 17 10 06. Pour ne pas attirer les oiseaux migrateurs, il est vivement recommandé de ne plus nourrir les pigeons. G. Varela/ 20 Minutes (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

A Vénissieux, la prévention est de mise suite à l'apparition de plusieurs foyers d'influenza aviaire H5N8, hautement pathogène, en Europe. Alors que la France est classée en zone à risque modéré par les autorités, cette commune de l'Est lyonnais est considérée comme une «zone à risque prioritaire». Une situation due au passage d'oiseaux migrateurs, selon la municipalité, qui invite ses habitants à faire preuve de vigilance jusqu'à nouvel ordre.

Eviter les contacts avec les poules

Parmi les mesures de prévention mises en place à Vénissieux, il est vivement recommandé de cesser l'alimentation et l'abreuvement des oiseaux sauvages, «mesure concernant entre autres la nourriture donnée aux pigeons», précise la mairie. 

Les habitants, qui possèdent des poules ou autres volatiles de basse-cour dans leur jardin, sont également invités à prendre des mesures pour éviter tout contact direct ou indirect avec leurs animaux et les oiseaux sauvages qui viendraient à se poser chez eux. Ces détenteurs de volatiles doivent se déclarer auprès du service communal d'hygiène et de santé de la ville, joignable au 04 72 21 44 10 ou par mail à schs.venissieux@ville-venissieux.fr.