VIDEO. OL-ASSE : Revivez cinq moments cultes de l'histoire du derby à Gerland

FOOTBALL Les chocs entre l’OL et l’ASSE ont toujours leur lot de situations improbables depuis dix ans à Lyon. « 20 Minutes » a sélectionné cinq séquences mémorables avant le dernier derby de l’histoire de Gerland ce dimanche (21 heures)…

Jérémy Laugier

— 

L'attaquant brésilien Fred avait notamment inscrit un superbe but lors du 4-0 synonyme de titre et de teinture rouge et bleu pour l'OL dans le derby.
L'attaquant brésilien Fred avait notamment inscrit un superbe but lors du 4-0 synonyme de titre et de teinture rouge et bleu pour l'OL dans le derby. — Patrick Gardin/AP/Sipa

Ce dernier derby de l’histoire de Gerland entrera-t-il dans la légende ce dimanche (21 heures) ? Les histoires truculentes ne manquent pas en tout cas dans les affrontements entre l’OL et l’ASSE. Voici cinq moments ayant marqué les bouillantes oppositions entre Lyonnais et Stéphanois depuis dix ans à Gerland.

30 avril 2006 : L’OL fête son titre avec les cheveux teints en rouge et bleu

Taquin, le calendrier permet à l’OL de fêter son cinquième titre à Gerland face à son cher voisin. « On est entré sur la pelouse avec les cheveux teints en rouge et bleu ce soir-là, se souvient Sidney Govou. La décision a été prise entre nous, les joueurs. On a quand même hésité car c’était Saint-Etienne en face mais on a osé. Personne n’était au courant, ni le coach (Gérard Houllier) ni Jean-Michel Aulas. Le président a eu un sourire bien froid quand il nous a vus ! » Le derby vire à la démonstration (4-0) ultra-festive avec notamment un superbe but de Fred.

14 octobre 2006 : Loïc Rémy aux toilettes au moment d’entrer en jeu

Profitant de la suspension de Fred et de la méforme physique de John Carew, Loïc Rémy a la chance d’effectuer ses débuts en L1 pour un derby avec Gérard Houllier. A 19 ans, l’actuel attaquant de Chelsea vit une situation cocasse lors de cette 74e minute. « J’avais un peu peur avant d’entrer en jeu d’autant que j’étais parti aux toilettes lorsque Robert Duverne est venu me chercher », sourit l’intéressé qui a signé trois jours auparavant son premier contrat professionnel d’une durée de trois ans. Durant un quart d’heure de jeu, Loïc Rémy se signale par quelques dribbles et une frappe contrée. « Une première apparition en pro aurait déjà été extra. Mais là, dans un derby gagné (2-1), c'est un truc de fou ! », s’enthousiasme-t-il alors.

1er février 2009 : La chute insensée de Frédéric Piquionne

Frédéric Piquionne n’a jamais conquis les supporters lyonnais durant cette saison 2008-2009 (2 buts en 19 matchs de L1). Son hallucinant derby (1-1) a clairement des allures de point de non-retour, avec une expulsion (pour un tacle sur Dabo) et surtout une chute restée dans les mémoires, seul face à Jérémie Janot. « Je me suis retrouvé titulaire surprise, en plus face à l’ASSE, mon ancien club, dans un derby de malade, expliquait en début d’année sur So Foot l’actuel attaquant de l’US Créteil (L2). Forcément, tu veux bien faire, et là tu rates tout ! Non seulement tu tombes tout seul, mais en plus tu te fais expulser. La totale, quoi. Honnêtement, tu mets longtemps à t’en remettre d’un match comme ça. D’ailleurs, encore aujourd’hui, mes potes m’envoient des vidéos de ce match. Même mon fils m’a montré la vidéo l’autre fois, c’est pour dire… »

13 mars 2010 : Un but et un immanquable pour Emmanuel Rivière

Certes, Emmanuel Rivière ouvre le score pour les Verts d’une jolie tête plongeante ce jour-là à Gerland (39e). Mais son manqué devant la cage lyonnaise vide vingt minutes plus tôt reste un incroyable mystère. L’actuel attaquant de Newcastle, désigné pire recrue de Premier League la saison passée, suit bien une frappe de Bergessio claquée par Hugo Lloris. Légèrement décalé sur la droite, Rivière a tout le temps qu’il désire pour conclure, n’ayant aucun défenseur autour de lui. Mais il place une volée du droit précipitée fusant à droite du poteau. Un raté gag pour le moins dommageable au moment de l’égalisation de Lisandro (1-1) en fin de partie.

30 mars 2014 : Clément Grenier suggère à M.Buquet d’avoir « un labrador »

Un an avant les affaires Zlatan et Dimitri Payet, Clément Grenier écope de deux matchs de suspension ferme par la Commission de discipline de la LFP. Sont en cause ses propos envers M.Buquet, arbitre n’ayant pas sifflé de penalty après une main de Bayal Sall en pleine surface d’un derby remporté (1-2) par l’ASSE. Le milieu lyonnais lui avait surtout lancé : « Ce ne sont pas des lunettes qu’il lui faut mais un labrador ».