Lyon: Peine alourdie en appel pour une figure du grand banditisme

JUSTICE Mohammed Bessame a écopé de douze ans de réclusion pour un go-fast entre l'Espagne et la France, datant de 2012...

avec AFP

— 

Illustration palais de justice
Illustration palais de justice — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

La cour d'appel de Lyon a condamné mardi à 12 ans de prison Mohammed Bessame, figure du banditisme lyonnais, pour l'organisation d'un go-fast entre l'Espagne et la France en 2012: peine alourdie par rapport au jugement prononcé en première instance.

L'avocat général avait requis à l'encontre de M. Bessame une peine allant de 13 à 15 ans de prison, le 18 février lors d'une audience marquée par le boycott des prévenus et de leurs avocats qui protestaient contre une enquête entachée selon eux de graves irrégularités.

M. Bessame qui s'était notamment illustré en s'évadant par hélicoptère d'une prison savoyarde fin 2005, avait été condamné en première instance à 10 ans de prison.

Dans son jugement rendu mardi, la cour d'appel a cette fois retenu à l'encontre des principaux prévenus le délit d'association de malfaiteurs, ce qui n'avait pas été le cas en première instance.

Les co-prévenus ont été condamnés à des peines allant de 2 ans et demi à 7 ans de prison. Parmi eux, deux hommes qui avaient fait l'objet d'une relaxe et comparaissaient libres en appel, ont été condamnés à des peines de 5 ans et 2 ans et demi prison avec mandat d'arrêt.

Selon Le Progrès, l'un des avocats de Mohammed Bessame, Me Bertrand Sayn, a l'intention de se pourvoir en cassation.