Vénissieux: Christophe Girard renonce à saisir la justice

ELECTION MUNICIPALE Le candidat divers droite «appelle l'Etat à prendre ses responsabilités»...

C.G.

— 

Lyon, le 6 novembre 2014
Un policier municipal de Vénissieux a perdu la vie le 5 novembre 2014 alors qu'il tentait d'interpeller des conducteurs à bord d'une voiture volée. Percuté par les fuyards, le véhicule de police s'est encastré dans un bus. La
Lyon, le 6 novembre 2014 Un policier municipal de Vénissieux a perdu la vie le 5 novembre 2014 alors qu'il tentait d'interpeller des conducteurs à bord d'une voiture volée. Percuté par les fuyards, le véhicule de police s'est encastré dans un bus. La — no credit

Il s'est laissé 48 heures de réflexion. Le temps de savoir s'il allait déposer un nouveau recours devant la justice, après avoir constaté des irrégularités sur la liste présentée par le Front national.

Finalement, Christophe Girard renonce. Le candidat divers droite, arrivé deuxième dimanche lors du second tour des élections municipales, a exprimé une certaine lassitude.

Michèle Picard retrouve la mairie de Vénissieux

«En 2014, j'ai engagé un recours en annulation suite à de graves dysfonctionnements apparus lors des élections municipales de Vénissieux. J'avais entrepris cette démarche au prix d’importants sacrifices, ayant jugé qu'il était de mon devoir d'obtenir que la démocratie et les électeurs Vénissians soient respectés», explique-t-il dans un communiqué

Pourquoi l'élection de 2014 a été annulée?

«Entre les deux tours de cette nouvelle élection, nous avons identifié et révélé qu'à nouveau des difficultés étaient apparues», poursuit-il précisant qu'il avait «interpellé le premier ministre pour remettre de l'ordre à Vénissieux».

«N'ayant pas vocation à faire recours sur recours, je ne me substituerai pas aux représentants de l'Etat qui ont à faire respecter le droit», annonce Christophe pour justifier le fait qu'il n'engagera pas de nouveau un recours en annulation pour les élections qui viennent de se dérouler. «J'appelle les autorités compétentes à assumer leurs responsabilités», conclut-il.