Loire: Un pharmacien condamné à six mois avec sursis pour avoir escroqué la sécurité sociale

JUSTICE Le préjudice est estimé à près de 34.000 euros par la Caisse primaiare d'assurance maladie...  

20 Minutes

— 

Illustration d'une pharmacie. A.Gelebart / 20 Minutes
Illustration d'une pharmacie. A.Gelebart / 20 Minutes — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Il a aujourd'hui quitté la Loire pour exercer dans le Cantal. Un pharmacien de 43 ans, jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, a été condamné à six mois de prison avec sursis et 2500 euros d'amendes pour avoir escroqué la Caisse primaire d'assurance maladie.

Après une dénonciation anonyme, le quadragénaire, qui travaillait à Saint-Just Saint-Rambert avait été interpellé et mis en examen pour des faits commis entre octobre 2008 et janvier 2009.

Un autre pharmacien condamné fin 2014

Après enquête, l'assurance maladie avait estimé son préjudice à 33.840 euros, indique ce vendredi Le Progrès.

Le pharmacien, qui a expliqué à la barre avoir commis des erreurs sans vouloir escroquer la CPAM aurait remboursé l'assurance maladie depuis.

En octobre 2014, le tribunal correctionnel de Saint-Etienne avait condamné un autre pharmacien à 30 mois de prison avec sursis et interdiction définitive d’exercer sa profession. L'homme, un sexagénaire exerçant à Saint-Etienne, avait été reconnu coupable d'escroqueries à l'encontre de l'assurance maladie pour un montant estimé à 800.000 euros.