Directeur soupçonné de viols en Isère: Neuf plaintes ont été déposées

VILLEFONTAINE L'homme de 45 ans, déjà condamné en 2008, a reconnu avoir imposé des fellations à plusieurs enfants...

Elisa Frisullo
— 
Villefontaine, le 24 Mars 2015, le directeur du groupe scolaire Mas du Raz, est soupçonné d'avoir violé des enfants de son établissement. Trois familles ont porté plainte.
Villefontaine, le 24 Mars 2015, le directeur du groupe scolaire Mas du Raz, est soupçonné d'avoir violé des enfants de son établissement. Trois familles ont porté plainte. —

Il a avoué lors de la prolongation de sa garde à vue. Le directeur de l'école du Mas de la Raz, à Villefontaine (Isère), interpellé lundi soir pour des viols présumés sur mineurs, a reconnu ce mardi avoir fait subir plusieurs fellations à différents enfants, a indiqué le parquet de Vienne.

Des agressions photographiées

L'homme, âgé de 45 ans et père de famille, a également admis avoir photographié puis effacé ces agressions, à l'aide de matériel vidéo prépositionné dans la classe. Une perquisition effectuée à son domicile a également permis aux enquêteurs de découvrir sur une clé USB des images à caractère pédopornographiques. Après avoir nié un moment les faits, le professeur des écoles a reconnu la détention d'images, «expliquant qu'il s’agissait pour lui d'une addiction qui n'avait pas cessé depuis plusieurs années», ajoute le parquet.

En 2008, l'homme, arrivé à la tête du groupe scolaire en septembre 2014, avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour «recel d'images à caractère pédopornographique», avec obligation de soins et mise à l'épreuve.

Comment a-t-il pu continuer à enseigner après sa condamnation?

«Sept filles et deux garçons»

Ces dernières heures, neuf plaintes ont été enregistrées dans le cadre de cette affaire qui a commencé après que deux fillettes de 6 ans se sont confiées à leurs parents la semaine dernière. «Ces neuf plaintes correspondent à neuf mineurs de la classe de cet enseignant, soit sept filles et deux garçons» de CP, poursuit le parquet.

Le professeur des écoles doit être déféré devant le procureur de Grenoble à l'issue des 48 heures de garde à vue.