Ligue 1: Le cauchemar de Nice pourrait hanter l’OL

FOOTBALL Le revers surprise (1-2) concédé par les Lyonnais samedi peut faire craindre le pire pour la fin de saison de l’ex-leader du championnat...

Jérémy Laugier

— 

Remplaçant Samuel Umtiti suspendu samedi, Bakary Koné a une nouvelle fois démontré qu'il ne pouvait être un recours fiable pour l'OL en concédant un penalty en fin de rencontre.
Remplaçant Samuel Umtiti suspendu samedi, Bakary Koné a une nouvelle fois démontré qu'il ne pouvait être un recours fiable pour l'OL en concédant un penalty en fin de rencontre. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

«Nous n’avons pas été exemplaires et on ne peut s’en prendre qu’à nous-même.» Maxime Gonalons a assumé le revers subi face à Nice (1-2) samedi. Voici pourquoi la perte de la place de leader dans ces conditions pourrait gâcher la fin de saison lyonnaise.

Le pire scénario possible

Leader depuis plus de deux mois, l’OL cède son fauteuil à huit journées de la fin au PSG, grandissime favori de la Ligue 1. L’équipe a résisté à la pression d’un choc à Marseille (0-0) pour finalement chuter à Gerland pour la première fois depuis le 24 août (0-1 contre Lens), face à un mal classé en infériorité numérique pendant 40 minutes... et coaché par Claude Puel. Les visages abattus des joueurs en disaient long sur le besoin de se remettre la tête à l’endroit lors de la trêve internationale.

Des remplaçants pas au niveau

Depuis les suspensions récoltées par Alexandre Lacazette, Samuel Umtiti et Henri Bedimo à Montpellier, cette réception de Nice a tout du match piège. Force est de constater que Clinton Njie a une nouvelle fois été désespérant, tout comme Bakary Koné, coupable du penalty entraînant la déroute lyonnaise (86e). L’OL ne pourra pas viser le titre avec deux joueurs de cette faiblesse technique.

Yoann Gourcuff, le point de non-retour

Deux semaines plus tôt, il revenait en pleine lumière avec deux passes décisives à Montpellier (1-5). Mais samedi, Yoann Gourcuff a exaspéré Hubert Fournier avec sa sortie controversée suite à sa 18e blessure depuis son arrivée à l’OL durant l'été 2010. On pourrait ne plus revoir sous le maillot lyonnais celui qui, en cinq saisons à Lyon, n'a disputé en intégralité... que 23 matchs de L1.