Malgré une nette domination, le LOU n'est parvenu à inscrire qu'un essai. Contre trois pour le RCT. AFP PHOTO / PHILIPPE MERLE
Malgré une nette domination, le LOU n'est parvenu à inscrire qu'un essai. Contre trois pour le RCT. AFP PHOTO / PHILIPPE MERLE — AFP

Rugby

Top 14 : Ça se complique sérieusement pour le LOU

Les rugbymen lyonnais ont eu beau dominer les champions de France samedi soir au Matmut Stadium, ils se sont inclinés 14-22 face à Toulon. Ils sont désormais à six points du premier non-relégable...

Évidemment, il n'y a pas de honte à tomber contre l'actuel leader du Top 14 et champion de France. Néanmoins, cela n'empêche pas de nourrir des regrets. Et le LOU en a certainement après la défaite de samedi soir, 14-22 (mi-temps 8-22). Car le Rugby club toulonnais n'avait pas le visage d'un double champion d'Europe, au Matmut Stadium . Privé d'une dizaine de joueurs partis jouer en sélection, puis de six autres sortis sur blessure au cours du match, ce RCT était prenable...

«Savoir prendre les trois points»

Malheureusement, les rugbymen lyonnais n'ont pas su saisir leur chance. La faute à un manque cruel d'efficacité. En défense d'abord, encaissant trois essais lors des trois seules incursions toulonnaises de la première période. Puis, en attaque, où le LOU n'a jamais su conclure ses temps forts malgré une domination sans partage, au cours de la seconde mi-temps. Il faut dire que les coéquipiers de Lionel Nallet se sont montrés très gourmands lors des phases offensives. Alors qu'ils auraient pu tenter plusieurs pénalités face aux perches, ils ont systématiquement joué la touche pour aller chercher l'essai. Sans réussite. Et manifestement sans l'aval du banc... «A un moment, il faut savoir prendre les trois points et de ne pas s'entêter, a commenté l'entraîneur des avants Olivier Azam, à la fin de la rencontre. Il va falloir régler ça rapidement car cela fait un petit moment que ça dure...»

«Encore faisable»

Ces coups de pied non tentés coûtent, en tout cas, très cher aujourd'hui. Le LOU a bouclé son week-end avec zéro point alors que presque tous les autres candidats au maintien l'ont emporté (Brive, Bayonne et La Rochelle). Résultat, le club lyonnais est désormais à six points du premier non-relégable. Un gouffre... Néanmoins, les joueurs veulent encore y croire. «Ça se complique mais ça reste encore faisable, se rassure Emmanuel Felsina, pilier du Lou Rugby. Il reste six matchs pour avoir une bonne issue à la fin de la saison. Je connais le groupe et je sais que l'on va parvenir à se remobiliser.» Olivier Azam se veut également optimiste : «C'est un championnat qui va vite. À un moment donné, nous aussi, on avait six points d'avance. On a encore de l'espoir.»

La remontée au classement devra certainement passer par une victoire à l'extérieur. Le LOU s'apprête, en effet, à enchaîner deux déplacements : à Montpellier puis à Brive.