OL-OM: Le Top 5 des attaquants ayant marqué à la fois Lyon et Marseille

FOOTBALL Une dizaine de buteurs ont porté les maillots lyonnais et marseillais dans leur carrière. Avant le sommet de L1 ce dimanche (21 heures) au Grand Stade, « 20 Minutes » a sélectionné les cinq plus prolifiques…

Jérémy Laugier et Loïc Bécart

— 

Sonny Anderson (ici entouré de Sidney Govou, Rémy Vercoutre et Grégory Coupet) a permis à l'OL de changer de dimension, obtenant deux L1 avec le club lyonnais.
Sonny Anderson (ici entouré de Sidney Govou, Rémy Vercoutre et Grégory Coupet) a permis à l'OL de changer de dimension, obtenant deux L1 avec le club lyonnais. — ERIC MOSSU/AP/SIPA

L’affiche de la Ligue 1, ce dimanche (21 heures) entre l’OL et l’OM, a incité 20 Minutes à dépoussiérer la riche histoire d’attaquants passés par ces deux clubs. De Sonny Anderson à Loïc Rémy, retrouvez l’histoire des cinq buteurs les plus prolifiques en L1 sous les maillots lyonnais et marseillais.

1. Sonny Anderson : 87 buts dont 16 à l’OM (six mois en 1994) et 71 à l’OL (de 1999 à 2003)

Difficile de marquer l’histoire d’un club en seulement six mois. En inscrivant 16 buts en 20 journées de championnat lors de la deuxième partie de saison 1993-1994, Sonny Anderson y est parvenu avec une facilité déconcertante sous le maillot de l’OM, à seulement 23 ans. Dans un contexte pesant (mise en examen de Bernard Tapie en février 1994 dans l’affaire VA-OM), l’attaquant brésilien est le rayon de soleil marseillais, à l’instar de sa mythique « gamelle » face au Monégasque Jean-Luc Ettori. Il porte presque à lui seul Marseille à la deuxième place de la D1 derrière le PSG.

A la suite de la rétrogradation judiciaire de l’OM en D2, Sonny Anderson file à Monaco puis au Barça. Son retour en France en 1999 va contribuer à la naissance du Grand Lyon. Le transfert alors record d’environ 18 millions d’euros s’avère vite payant. Meilleur buteur de L1 deux saisons consécutives (2000 et 2001), il guide ensuite l’OL vers les deux premiers titres de champion de France de son histoire. L’ancien avant-centre de 45 ans, qui reste une légende dans le Rhône, est aujourd’hui consultant pour beIN Sports.

2. Florian Maurice : 64 buts dont 41 à l’OL (de 1992 à 1997) et 23 buts à l’OM (de 1998 à 2002)

L’actuel responsable de la cellule de recrutement de l’OL (42 ans) a longtemps été le glorieux aîné d’Alexandre Lacazette et de Karim Benzema. Le natif de Sainte-Foy-les-Lyon était en effet présenté, aux côtés de Ludovic GIuly, comme le symbole du centre de formation lyonnais du milieu des années 90.

Florian Maurice a notamment explosé en 1994-1995 avec 15 buts inscrits en championnat, portant l’OL à une superbe deuxième place, dix points derrière le FC Nantes. Souvent comparé à Jean-Pierre Papin pour son sens du but, il augmente encore son total la saison suivante avec 18 réalisations en L1. Il découvre dans la foulée l’équipe de France (6 sélections et 1 but au total) mais une rupture du tendon d’Achille freine brutalement sa progression.

Après un transfert et une saison mitigée au PSG (7 buts en 29 matchs), Florian Maurice signe un fracassant retour au premier plan à l’OM. Lors d’une passionnante saison 1998-1999 marquée par une nouvelle deuxième place et une finale en Coupe UEFA (0-3 contre Parme) avec Rolland Courbis, l’attaquant inscrit 14 buts aux côtés de Ravanelli, Pires, Dugarry et Camara. Là aussi, la suite se résumera à des pépins physiques (30 matchs seulement entre 1999 et 2001) puis à un exode au Celta Vigo.

3. Peguy Luyindula : 43 buts dont 33 à l’OL (de 2001 à 2004) et 10 buts à l’OM (de 2004 à 2005)

En août 2001, Peguy Luyindula était parti pour évoluer en L2 avec Strasbourg. Recruté par l’OL au bout du mercato, il a finalement participé au premier titre en L1 du club lyonnais. Avec 11 puis 16 buts les saisons suivantes, l’attaquant international (6 sélections, 1 but) a pris du grade à la pointe de l’attaque rhodanienne une fois Sonny Anderson parti et (mal) remplacé par Giovane Elber.

Si bien que le triple champion de France a eu la (très) lourde tâche d’être durant l’été 2004 la recrue phare marseillaise pour pallier le départ d’un certain Didier Drogba en pointe, dans un transfert approchant les 15 millions d’euros. L’histoire va tourner court avec une seule saison à l’OM et 10 buts inscrits. On retiendra que ce total fait tout de même de lui le meilleur buteur d’une terne saison conclue à la 5e place en L1. A 36 ans, après avoir évolué aux côtés de Thierry Henry en MLS à New York, Peguy Luyindula a pris sa retraite en fin de saison dernière.

4. Steve Marlet, 29 buts dont 13 avec l’OL (de 2000 à 2001) et 16 avec l’OM (de 2003 à 2005)

Après un peu plus d’une saison à Lyon, une victoire en Coupe de la Ligue et une volée d’anthologie face à Lens, Steve Marlet atterrit à l’OM en 2003. Il va rester deux ans sur la Canebière, le temps pour lui de vivre sa plus belle aventure européenne : une finale de Coupe UEFA en 2004, aux côtés de Didier Drogba. L’attaquant formé au Red Star a au total inscrit 13 buts sous les couleurs lyonnaises et 16 avec l’OM. Dont cette reprise de volée ayant inspiré des internautes marseillais fans d’Olive et Tom.

A 42 ans, Steve Marlet est aujourd’hui retraité des terrains mais il n’a pas quitté le monde du football pour autant. Il est consultant pour la chaîne Infosport + et directeur sportif du Red Star, actuellement cinquième en Ligue 2.

5. Loïc Rémy : 28 buts dont 0 à l’OL (de 2006 à 2008) et 28 à l’OM (de 2010 à janvier 2013)

Formé à l’OL, l’attaquant martiniquais n’a jamais vraiment eu l’occasion d’y briller avec le groupe professionnel. Loïc Rémy s’épanouit d’abord à Nice puis à Marseille, sa dernière étape avant l’Angleterre entre 2010 et janvier 2013. En deux ans et demi, il a marqué 42 buts, toutes compétitions confondues, et a enrichi son palmarès d’une Coupe de la Ligue, d’un Trophée des champions et de deux places de vice-champion en L1.

Aujourd’hui, Loïc Rémy (29 ans) réalise une saison mitigée à Chelsea (3 buts en 14 matchs). Il s’apprête à retrouver le PSG pour un choc de huitième de finale de Ligue des champions.