«L'OL a une puissance de feu devant», estime Anthony Mounier

FOOTBALL Dans une interview exclusive à «20 Minutes», l'ailier gauche montpelliérain n'élude aucun sujet, de son match manqué dimanche aux chances de l'OL pour le titre...

Propos recueillis par Jérémy Laugier

— 

Anthony Mounier (27 ans)s'est retrouvé arrière gauche durant la dernière demi-heure dimanche face à Nabil Fekir et l'OL suite à la sortie de Daniel Congré.  PASCAL GUYOT
Anthony Mounier (27 ans)s'est retrouvé arrière gauche durant la dernière demi-heure dimanche face à Nabil Fekir et l'OL suite à la sortie de Daniel Congré. PASCAL GUYOT — AFP

En 18 ans, puis en CFA, puis parfois en L1, ses centres étaient repris par Karim Benzema, Hatem Ben Arfa et Loïc Rémy. Mais l'horizon professionnel était alors globalement bouché pour les jeunes Lyonnais. Après 2 buts et 2 passes décisives en 20 apparitions de L1 sous le maillot de l'OL, de janvier 2008 à août 2009, Anthony Mounier a rejoint l'OGC Nice. Près de six années plus tard, le gaucher signe «la meilleure saison de (sa) carrière» avec Montpellier. Il se confie à 20 Minutes, deux jours après avoir subi les foudres (1-5) de son club formateur, actuellement en tête du championnat.

On a le sentiment que l'arrivée de Rolland Courbis sur le banc du MHSC, en décembre 2013, a tout changé pour vous...

Oui, il a immédiatement été cash avec moi lors du premier entretien individuel. Il m'a annoncé qu'il était content de me voir en vrai car il avait l'impression que c'était mon frère qui jouait à Montpellier depuis un an et demi (sourire). Il avait raison, je n'avais pas encore retrouvé mon niveau de Nice. Il m'a alors répété que mes qualités n'avaient pas pu disparaître du jour au lendemain. Il m'a quasiment tout le temps aligné comme titulaire. C'est lui qui m'a permis de me relancer ici. Il est très charismatique et il sait tirer le maximum de ses joueurs, en abordant beaucoup l'aspect psychologique.

Avez-vous la sensation de jouer libéré cette saison, avec déjà 6 buts (soit plus que lors de vos deux premières saisons réunies à Montpellier) et 6 passes décisives en L1?

Oui, c'est la meilleure saison de ma carrière, celle où je suis le plus régulier. Il me reste trois mois pour tenter de battre mon record de buts en championnat (8 en 2011-2012 avec Nice).

Le président délégué de Montpellier Laurent Nicollin a récemment été flou quant à votre avenir: «On n’a évoqué ni une prolongation de contrat ni un transfert». Cette situation vous ennuie-t-elle?

Non, il est encore trop tôt. On peut prendre du plaisir d'ici la fin de la saison en cherchant à accrocher la 5e ou la 6e place (le MHSC est actuellement 7e). Cet été, il va par contre falloir qu'on ait une discussion comme mon contrat s'achève en juin 2016.

Était-il encore spécial d'affronter votre club formateur dimanche?

Oui, ça l'est toujours un peu. En plus, il y a quelques jeunes que j'ai pu côtoyer comme Maxime Gonalons, Anthony Lopes, ou encore Clément Grenier et Alexandre Lacazette avec qui il m'est arrivé de jouer en CFA à l'époque.

Vous avez encaissé un tiers de vos buts cette saison face à l'OL (5-1; 1-5). Est-ce la preuve que Lyon a l'attaque la plus insaisissable du championnat?

Devant, l'OL a une puissance de feu. Mais c'est assez inexplicable de perdre ces deux matchs ainsi. On attendait cette rencontre avec impatience en raison de la lourde défaite à l'aller mais on n'a pas fait le poids au milieu. On ouvre le score puis on recule. On n'a pas su profiter des polémiques qui ont touché l'OL dans la semaine, c'est dommage. Et puis on manque un penalty qui nous aurait permis de revenir à 2-3...

Comment jugez-vous votre prestation individuelle?

Je suis passé au travers. Je suis déçu de mon match.

Qui vous impressionne le plus, entre Alexandre Lacazette et Nabil Fekir?

Je connaissais déjà les qualités de Lacazette, mais inscrire 23 buts en L1, c'est énorme. Je découvre Fekir, qui est jeune mais que je trouve déjà très mature. Il se déplace bien, il est assez complet. Après, il n'a que 21 ans et je pense qu'il ne faut pas trop l'embêter.

Avez-vous craint de le blesser à la cheville sur votre tacle appuyé en fin de partie?

J'étais en retard, ce qui est inhabituel pour moi. Mais heureusement il n'a pas grand-chose. Par contre, c'est bizarre que Jean-Michel Aulas n'ait rien twitté concernant le tacle de Jallet qui méritait le rouge bien avant sur Congré...

Votre ancien président vous agace-t-il sur Twitter?

Je n'y suis pas personnellement mais c'est étonnant de voir une personne de cet âge-là aussi active sur Twitter. Il s'en sert surtout quand ça va bien mais attention à ce que cela ne desserve pas le club...

Souhaiteriez-vous voir l'OL champion cette saison?

Oui, cela me ferait vraiment plaisir, surtout au vu de la politique de jeunes. Leur équipe est très forte devant mais n'est pas extrêmement solide derrière. Si Lyon se rate d'ici la fin du championnat, je pense que Paris ne laissera cette fois pas passer l'occasion.