Ligue 1: Les Verts mettent enfin un terme à leur série noire

FOOTBALL Deux mois après son dernier succès en L1, l'ASSE a évité de se faire décrocher de la course à l'Europe en battant difficilement Lorient (2-0) ce dimanche...  

Jérémy Laugier

— 

Tout juste entré en jeu, Yohan Mollo a délivré l'ASSE d'une frappe lointaine déviée.
Tout juste entré en jeu, Yohan Mollo a délivré l'ASSE d'une frappe lointaine déviée. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Tout semblait pourtant réuni pour un nouveau week-end stérile. Un Chaudron privé de son virage nord, un adversaire lorientais très cohérent et un criant manque d'inspiration offensive côté stéphanois, symbolisé par quatre petites frappes cadrées au total.

Mais tout a changé ce dimanche suite à l'expulsion du milieu breton Didier Ndong (66e). Les hommes de Christophe Galtier ont à ce moment-là enfin haussé le rythme pour l'emporter (2-0) et ainsi s'accrocher à la cinquième place, à un point de Monaco.

Solide pour sa première titularisation, le jeune défenseur central de 19 ans Ben-Kantie Karamoko s’est d'abord signalé par une excellente ouverture pour Loïc Perrin, donc la volée a trouvé la transversale de Benjamin Lecomte (72e).

Yohan Mollo signe une entrée en jeu décisive

Entré en jeu deux minutes plus tôt, Yohan Mollo a su se montrer décisif avec une frappe lointaine déviée par Mehdi Mostefa et hors de portée de Benjamin Lecomte (75e). Plus du tout en danger, l'ASSE s'est définitivement mise à l'abri en toute fin de partie grâce à son homme en forme, l'Ivoirien Max-Alain Gradel, reprenant un excellent centre en retrait de Romain Hamouma (90e). «Le carton rouge nous a beaucoup aidés en nous ouvrant des espaces», a confirmé le vainqueur de la dernière CAN sur «beIN Sports».

Jusque-là, seul le tandem de feux follets Hamouma-Gradel était parvenu à créer le danger. La plus belle opportunité stéphanoise avait notamment eu lieu lors d'une contre-attaque à deux supersonique conclue par une tête de Romain Hamouma repoussée par Benjamin Lacombe, suite à un service précis de Max-Alain Gradel (33e).

«De grandes probabilités» pour que Christophe Galtier reste à l'ASSE

Préféré à Ricky Van Wolsfwinkel, Mevlut Erding s'est à l'inverse très peu montré à son avantage. Et si Christophe Galtier avait incité ses joueurs cette semaine «à prendre du plaisir», celui-ci s'est peu vu pendant plus d'une heure, avec en prime quelques sifflets d'un Geoffroy-Guichard devenu impatient après deux mois sans succès en L1. Mais cinq jours après avoir arraché à Boulogne-sur-Mer une qualification pour les demi-finales de Coupe de France, la fin de saison stéphanoise a sans doute retrouvé des couleurs cette semaine.

Au point d'inciter l'entraîneur des Verts à poursuivre sa carrière dans le Forez la saison prochaine malgré les persistantes rumeurs d'un départ? «Il y a de grandes probabilités...», a sobrement commenté l'intéressé dimanche au micro de «beIN Sports».