Lyon : Des artistes sur scène en soutien aux enfants scolarisés et sans toit

SOCIAL Un concert solidaire destiné à sensibiliser et alerter sur le sort de ces familles est organisé lundi soir à la salle des Rancy...  

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 02 Septembre 2014
Illustration d'une écolière à Lyon.
Lyon, le 02 Septembre 2014 Illustration d'une écolière à Lyon. —

Les artistes ont décidé de monter sur scène gracieusement. La salle de spectacle a été mise à disposition gratuitement. Ce lundi soir, à 20h30, le public est invité à assister à un concert solidaire organisé à la salle des Rancy, dans le 3e arrondissement de Lyon, en soutien aux familles sans toit de l'Ecole Painlevé.

Dans cet établissement scolaire, comme dans d'autres écoles de l'agglomération, l'hiver a été rude pour une dizaine d'enfants de maternelle et d'élémentaire sans logement. «Jusqu'en décembre, huit familles étaient sans toit. Plusieurs se sont relayées dans le gymnase de l'école pour dormir à l'abri, raconte Laure, une enseignante de l'école à l'origine du concert organisé ce lundi. Puis, en janvier, ces familles ont été logées en urgence par la préfecture du Rhône, dans le cadre du dispositif hivernal».

La fin de la trêve hivernale inquiète

Certaines ont trouvé refuge dans des centres d'hébergement, d'autres ont été accueillies dans les villages mobiles ouverts pour l'hiver et certaines familles ont été prises en charge chez l'habitant, par des amis ou des parents d'élèves du collectif Painlevé solidaire«Mais que vont devenir ces familles à la fin de la trêve hivernale, le 31 mars? Nul ne le sait et on a peur qu'elles retournent à la rue», ajoute Laure.

Pour elle, ce concert doit permettre de sensibiliser le public au sort de ces enfants, d'alerter les autorités sur la nécessité de poursuivre leur prise en charge et de lever des fonds pour participer aux dépenses urgentes des ménages (frais médicaux...). Le concert, donné par la chanteuse Lyonnaise Billie, Teddy Elbaz, Stéphane Balmino et David Suissa, rayonnera bien au-delà du 3e arrondissement, car la situation des familles de Painlevé n'est pas unique.

Une pétition en ligne

Dans l'agglomération, le collectif «Jamais sans toit» a récemment lancé une pétition pour faire savoir qu'il n'acceptera pas la remise à la rue des familles sans se mobiliser. Depuis la mobilisation du 20 novembre, l'école Gilbert Dru, où des ménages sans logement avaient été abrités faute de mieux, est toujours occupée, rappelle le collectif, qui se dit inquiet que les personnes relogées depuis janvier soient remises à la rue. Et ce, alors que «l'hébergement est un droit inconditionnel» et que «de nombreuses solutions sont possibles dans l'agglomération, notamment les innombrables logements vides qui sont la propriété des collectivités territoriales».