Lyon, le 3 mars 2015
Le centre commercial de la Part-Dieu a inauguré le sous-sol, entièrement rénové et notamment l'accès au métro où transitent près de 5 millions de visiteurs par an.
Lyon, le 3 mars 2015 Le centre commercial de la Part-Dieu a inauguré le sous-sol, entièrement rénové et notamment l'accès au métro où transitent près de 5 millions de visiteurs par an. —

COMMERCES

Lyon: La Part-Dieu s'offre un nouveau lifting

Pour ses 40 ans, le centre commercial a rénové le hall d'entrée du métro, proposant de nouvelles boutiques...

Un mur d'eau végétalisé sous l'escalator, d'immenses disques flottant au plafond, des vitres orangées, des murs d'un blanc éclatant et un sol marbré. Pour ses 40 ans, le centre commercial de la Part-Dieu s'est offert un nouveau lifting en métamorphosant le hall d'accès au niveau du métro. Six millions d'euros ont été injectés dans ce chantier de modernisation.

«Nous avons imaginé un style en totale rupture avec l'ancien aménagement. Les sas de métro ont été pensés comme des boîtes lumineuses et colorées», indique l'architecte Christophe Vergnaud.

Le métro, 16% du flux entrant du centre commercial

«Cet endroit n'était pas très agréable, pas chaleureux, admet Jean-Philippe Pelou, le directeur des lieux. C'est un passage important qui représente 16% du flux entrant au centre commercial. Soit plus de 5 millions de visiteurs par an. Il était nécessaire de transfigurer cette entrée et de faire venir de belles enseignes.»

Burger King s'est implanté en décembre 2014. D'autres enseignes de la restauration et de l'univers de la maison devraient suivre dans les prochaines semaines. Keep Cool, réseau de fitness, a également investi les lieux, un espace de 2.000 mètres carrés. Dès qu'elle a su que cette enseigne ouvrait une nouvelle salle de sport, Linda n'a pas hésité à venir «tester les nouvelles machines».

«Plus avenant»

Axelle est elle aussi charmée par la métamorphose du centre. «On voit que des efforts ont été faits pour se mettre à la page  et suivre les autres centres commerciaux européens», indique-t-elle. «Au départ, je n'aimais pas ce centre commercial. Je n'y venais plus, poursuit Anne-Marie. Aujourd'hui, je le redécouvre avec plaisir. C'est beaucoup agréable et de fait, moins fatigant.»

«C'est bien plus avenant. Tout est très bien signalisé. On sent que ça a été bien pensé, poursuit Axelle. Je réside à Londres et l'on se rapproche grandement de ce qui se fait là-bas.»