ASSE: A Toulouse, les blessures ont gêné le coaching de Christophe Galtier

FOOTBALL Saint-Etienne doit se contenter du match nul sur la pelouse du TFC, samedi en Ligue 1, après une deuxième période très délicate…

Nicolas Stival

— 

Dragos Grigore (Toulouse, à gauche) et Fabien Lemoine (Saint-Etienne) lors du match de Ligue 1 TFC - ASSE, le 28 février 2015.
Dragos Grigore (Toulouse, à gauche) et Fabien Lemoine (Saint-Etienne) lors du match de Ligue 1 TFC - ASSE, le 28 février 2015. — P. Pavani / AFP

Raté, à quelques minutes près. Samedi à Toulouse, Saint-Etienne a étiré à sept rencontres sa série de matchs sans succès en Ligue 1. L’ASSE pensait avoir fait le plus dur en marquant sur penalty juste avant la mi-temps, par Gradel. Mais son compatriote ivoirien Akpa Akpro a égalisé pour un TFC désormais relégable, d’une superbe frappe (88e).

«C’est un point, laisse tomber l’entraîneur stéphanois Christophe Galtier, philosophe. On méritait de mener avec peut-être un but de plus à la pause, mais le TFC méritait de gagner la seconde mi-temps et cela fait un match nul logique, qui n'arrange aucune des deux équipes.»

Une quatrième place très fragile

Les Verts prennent provisoirement la quatrième place de L1 à des Monégasques qui comptent deux rencontres en moins, dont la réception de Paris ce dimanche. Mais ces prétendants à l’Europe se sont montrés beaucoup moins fringants que contre Marseille (2-2), surtout lors d’une seconde période au cours de laquelle Toulouse les a étouffés.

«C’est déjà notre quarantième match cette saison, observe Galtier. Ça tire un peu.» Et parfois, ça lâche, comme peuvent en témoigner le défenseur Franck Tabanou puis le milieu Fabien Lemoine, respectivement touchés aux muscles fessiers et aux adducteurs, et remplacés par Jonathan Brison (66e) et Benjamin Corgnet (72e).

Et maintenant, la Coupe de France

«Il y a eu de la générosité, de l’enthousiasme, de la combativité mais ces changements ne nous ont pas permis d’amener un élan offensif qui aurait pu nous faire du bien sur les 30 dernières minutes», regrette le technicien des Verts.

Le capitaine Loïc Perrin voit déjà plus loin. «Ce point nous fait avancer même si l’opération n’est pas exceptionnelle, remarque-t-il. Si on gagne à domicile contre Lorient [le 8 mars], ce sera un bon point.» Entre deux rendez-vous face à des mal classés en championnat, l’ASSE a rendez-vous mardi à Boulogne-sur-Mer (National) en quart de finale de Coupe de France. «Un match excitant» pour Perrin. Pour Saint-Etienne, il s’agira cette fois de faire respecter la hiérarchie.