D1 féminine: L'OL sur la voie royale d'un neuvième titre

FOOTBALL FEMININ En surclassant le PSG samedi à Charléty (0-4), les joueuses de Gérard Prêcheur ont déjà un nouveau sacre «en poche» selon la capitaine Wendie Renard...

Jérémy Laugier

— 

Elodie Thomis et l'OL sont quasiment championnes pour la 9e fois consécutive grâce à leur large victoire (0-4) à Paris samedi.
Elodie Thomis et l'OL sont quasiment championnes pour la 9e fois consécutive grâce à leur large victoire (0-4) à Paris samedi. — Alain Coudert/Sportsvisio/Sipa

Rarement un classement n’aura été aussi trompeur. Le PSG caracole ainsi en tête de la D1 tout en étant déjà quasiment certain de ne pas pouvoir glaner son premier titre de champion... Et pour cause, l’OL compte deux matchs en retard et vient de terrasser son rival parisien samedi (0-4).

La passation de pouvoir tant évoquée depuis la qualification des joueuses de Farid Benstiti à Gerland en Ligue des champions  (1-1; 0-1 en novembre) attendra. «Nous avions manqué d’efficacité et de fraîcheur en Coupe d’Europe, se souvient l’ailière Elodie Thomis. On a montré samedi que le Grand Lyon était toujours bien là. Même si nous manquons d’effectif cette saison, l’équipe a encore envie de marquer le football féminin.»

Camille Abily devrait prolonger

Il ne reste plus que quatre journées et l’OL a toutes les chances de réussir la performance de compiler 22 victoires en 22 matchs, avec la meilleure attaque (119 buts inscrits) et la meilleure défense (5 buts concédés). Le 9e titre consécutif est «dans la poche» selon la capitaine Wendie Renard, qui vise désormais la Coupe de France (quart de finale samedi face à Guingamp).

De quoi inciter les joueuses en fin de contrat cet été, dont Camille Abily, Lara Dickenmann et Elise Bussaglia (buteuses à Charléty), à poursuivre l’aventure. Pour l’emblématique Camille Abily (30 ans), c’est en très bonne voie. «Nous progressons chaque année donc il est difficile de trouver mieux que Lyon en Europe», confie Elodie Thomis.