ASSE: Pourquoi ça ne fonctionne plus?

FOOTBALL Les Verts n'ont plus gagné en championnat depuis le 10 janvier, à Reims (2-1): Robert Herbin livre son analyse...

Louis Abreu

— 

Landry Nguemo et les Stéphanois n'ont pas réussi à marquer lors de la défaite à Bordeaux dimanche (1-0). Un mal récurrent cette saison
AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Landry Nguemo et les Stéphanois n'ont pas réussi à marquer lors de la défaite à Bordeaux dimanche (1-0). Un mal récurrent cette saison AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT — AFP

Malgré une prestation globalement intéressante, la défaite à Bordeaux, dimanche (0-1), a confirmé deux grandes tendances : l'AS Saint-Etienne n'arrive pas à régler ses problèmes offensifs et l'accumulation du nombre de matchs pèse sur les organismes. Joueur, puis entraîneur à succès dans le Forez (9 titres de champion de France), Robert Herbin livre son analyse.

Le contre-coup de la Ligue Europa ?

L'ASSE avait idéalement entamé l'année 2015, en s'imposant à Reims (2-1) le 10 janvier, pour monter sur le podium du championnat. Trois défaites et deux matchs nuls plus tard, les Verts ont été doublés, puis rejetés à huit longueurs par l'actuel 3eme, le PSG. Hormis les départs à la Coupe d'Afrique des Nations (Gradel, Diomandé, Pogba), les nombreuses blessures s'expliquent-elles par les 38 matchs joués en six mois, dont huit de Coupe d'Europe? «Non, les joueurs ont toujours la possibilité de récupérer. Ce n'est pas une excuse. Toutes les équipes subissent une période creuse sur la durée d'un championnat. A Saint-Etienne, en altitude, janvier-février est toujours une période creuse, je le constate depuis 1957. Ensuite, le dynamisme revient», pronostique Robert Herbin.

Une attaque muette

27 buts marqués en 25 matchs. Avec un bilan aussi famélique, la 4eme place actuelle tient presque du miracle. Pire: lors des cinq derniers matchs de championnat, les Verts sont restés muets quatre fois (Rennes, PSG, Caen, Bordeaux). «C'est un problème de confiance. L'équipe a toujours des opportunités de marquer des buts, mais il y a un gros problème d'efficacité. Mevlüt Erding, par exemple, ne montre pas beaucoup de régularité. Je l'avais déjà constaté dans ses clubs précédents», juge le «Sphinx». L'avant-centre turc n'a inscrit aucun but en championnat entre le 17 août et le...6 février!

«L'OM n'a rien d'emballant...»

Saint-Etienne est dans le creux de la vague à l'heure de recevoir l'Olympique de Marseille, dimanche soir (21 heures). Un OM qui impressionne beaucoup d'observateurs depuis le début de saison, mais pas Robert Herbin. «Cette équipe ne me convainc pas, ce football n'a rien d'emballant: ça circule, ça temporise... mais on ne sent pas de collectif à l'OM. Or, pour être efficace en football, il faut que les onze joueurs soient concernés. Pour les Verts, c'est le moment de montrer leur force de caractère».