Lyon: Un journaliste passé à tabac samedi soir sur les quais du Rhône

FAITS DIVERS Le reporter, qui passait la soirée avec des amis, a eu la mâchoire fracturée...

Caroline Girardon

— 

L'Hotel de Police de Lyon , le 3 octobre 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
L'Hotel de Police de Lyon , le 3 octobre 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Un journaliste tabassé dimanche soir en marge du match OL- PSG par des supporters de foot? La rumeur s'est enflammée sur le net comme une traînée de poudre, après le message d'un journaliste de l'AFP posté sur twitter.

 

«L'un de nos collaborateurs a été sauvagement agressé mais ça n'a rien à voir avec le match de dimanche soir», s'insurge le bureau de l'AFP à Lyon, désireux de rétablir la vérité.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche. «Il passait une soirée sur les quais du Rhône afin de fêter la naissance de son deuxième enfant. Il est sorti fumer une cigarette. Il avait un appareil photo autour du cou. Dehors, des personnes étaient en train de se bagarrer. C'est à ce moment-là que certains lui sont tombés dessus.»

Traumatisme crânien et fracture de la mâchoire

Violemment pris à partie, le jeune homme essuie une rafale de coups de pied dans la tête. Souffrant aujourd'hui d'un traumatisme crânien et d'une fracture de la mâchoire, il doit être opéré ce lundi à l'hôpital de la Croix-Rousse.

«L'affaire est grave. Mais en aucun cas cette agression n'a eu lieu dans le cadre du travail», insiste l'AFP de Lyon. Une enquête est en cours afin de savoir qui sont les agresseurs du journaliste et s'il était «pisté», comme certains le pensent.

Depuis, l'auteur de la rumeur a effacé son tweet, formulant à plusieurs reprises ses excuses.