Lyon: Une pétition contre l'augmentation des indemnités des élus de la Métropole

POLÉMIQUE Les conseillers se sont accordés une augmentation de 20% après avoir annoncé que les impôts allaient croître de 5%...

C.G.

— 

Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon.
Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon. — Jean-Philippe Ksiazek AFP

Une décision qui continue de faire des vagues. La semaine dernière, les nouveaux conseillers de la Métropole ont voté une augmentation de 20% de leurs indemnités. Une annonce qui a provoqué un véritable tollé d'autant que, quelques jours avant, Gérard Collomb, le président de la collectivité avait annoncé une hausse des impôts locaux de 5%.

Outrés, plusieurs contribuables ont lancé une pétition sur Internet (www.change.org) afin de réclamer «l'annulation de cette augmentation des indemnités» et de proposer «d'interdire à l'avenir une augmentation moyenne des indemnités des élus supérieure à celle de la fonction publique».

«Cette attitude irresponsable de la part d'élus incapables de juguler la crise actuelle nous paraît inacceptable, par principe», expliquent-ils. Mise en ligne depuis le 30 janvier, la pétition a recueilli en quatre jours 250 signatures.

Des économies

De son côté, la Métropole se justifie et parle...d'économie, rappelant qu'avant la fusion du conseil général et du Grand Lyon, le montant des indemnités versés aux conseillers généraux et aux élus communautaires était de 5.6 millions d'euros.

«Avec cette délibération du 26 janvier votée par la Métropole de Lyon, la nouvelle masse indemnitaire représente un total de plus de 4.4 millions d’euros, soit une économie générée de plus de 1.1 millions d’euros (1.125.553 euros) sur les indemnités des élus», a précisé la Métropole dans un communiqué.