Savoie : Le père et le fils Meilleur décrochent trois étoiles au Michelin

GASTRONOMIE Le célèbre guide gastronomique vient de délivrer son palmarès. Six nouveaux établissements de Rhône-Alpes glanent leur première étoile...

Caroline Girardon

— 

Illustration du guide Michelin.
Illustration du guide Michelin. — Stephane de Sakutin afp.com

«Ces trois étoiles, c'est comme être champion olympique avec mon papa». Ancien sportif de haut niveau, Maxime Meilleur a encore du mal à réaliser qu'il vient d'atteindre les sommets de la gastronomie.

Tout juste quadragénaire, le chef a décroché ce lundi midi, une troisième étoile au Guide Michelin. Une récompense également attribuée à son père René. Car les deux sont désormais indissociables œuvrant depuis des années derrière les fourneaux les fourneaux de La Bouitte, restaurant de Saint-Martin-de-Belleville en Savoie.

 

 

 

 

A lyon, Le Neuvième Art dans le quartier des Brotteaux regagne une deuxième étoile. L'Atelier d'Edmond a Val-d'Isère déroche lui aussi un deuxième macaron.

Enfin six établissements de la région Rhône font leur apparition dans le cercle fermé des étoilés pour la première fois : l'Auberge du Bois Prin à Chamonix, Le Clair de la Plume à Grignan (Drome), l'Ekrin à Méribel, Le Raisin de Pont-de-Vaux dans l'Ain, le Vivarais à Vals-les-Bains dans l'Ardèche et l'Epicurien à Val-Thorens.

A noter que trois restaurants sont déclassés. La Rotonde à Charbonnières (Rhône) passe de deux à une étoile, tout comme Le Strato à Courchevel. Le P'tit Polyte, situé aux Deux Alpes, perd son unique étoile.