Lyon: La conquête du Pôle Sud retracée au Musée des Confluences

EXPOSITION Dès mardi, le musée dévoile sa première exposition temporaire consacrée à l'incroyable course polaire menée en 1911 par les Britanniques et les Norvégiens...

Elisa Frisullo

— 

LYON, le 29/01/2015 L exposition A la conquete du pole Sud raconte les expeditions du norvegien Roald AMUNDSEN et du britannique Robert SCOTT au musee des confluences.
:Fabrice Elsner/SIPA/1501291702 Lancer le diaporama
LYON, le 29/01/2015 L exposition A la conquete du pole Sud raconte les expeditions du norvegien Roald AMUNDSEN et du britannique Robert SCOTT au musee des confluences. :Fabrice Elsner/SIPA/1501291702 — SIPA

En cet hiver 1911-1912, ils sont des dizaines d’hommes à braver le froid, la fatigue, les éléments pour atteindre le dernier territoire inexploré au monde. Dès mardi et jusqu’au 28 juin, le Musée des Confluences dévoile sa toute première exposition temporaire baptisée «A la conquête du  Pôle Sud». Le récit passionnant d’une course contre la montre inattendue entre deux Nations, qui a ouvert la voie aux recherches en Antarctique.

Deux équipes, deux stratégies

En ce début du 20e siècle, le capitaine britannique Robert Scott entraîne son équipe de 16 hommes dans une expédition de près de 3000 km vers le Pôle Sud. Il apprend en chemin par télégramme que le Norvégien Roald Amundsen s’est lancé dans le même périple. S’engage alors entre les deux Nations une course de plusieurs mois, dans le froid polaire (-80°C).

Au fil du parcours, ponctué d’objets à toucher pour les enfants, le visiteur se retrouve plongé dans le quotidien de ces deux équipes, découvre leurs tactiques, leurs équipements. «Les deux explorateurs ont une stratégie différente. Les Norvégiens sont moins nombreux mais partent avec 50 chiens qui tractent les traîneaux avec un seul but: atteindre le pôle sud», explique Marie Perrier, chargée de mission au Musée des Confluences. «Les Britanniques, qui pendant leur périple mènent des observations scientifiques, partent plus nombreux, avec moins de chiens et dix poneys. Mais ces derniers supportent mal le froid et finiront par geler. Les hommes devront alors tracter les traîneaux», ajoute la jeune femme.

 
 
LYON, le 29/01/2015 L exposition A la conquete du pole Sud raconte les expeditions du norvegien Roald AMUNDSEN et du britannique Robert SCOTT au musee des confluences. Lyon Confluence MuseumFabrice Elsner/SIPA/1501291702 - SIPA

 

 

Des reconstitutions et des clichés

De cette course extrême, de cette aventure humaine exceptionnelle marquée par la souffrance des hommes meurtris par d’importantes engelures, par des joies et d'immenses déceptions, il reste des clichés dévoilés dans les salles du musée. Des objets ayant appartenu aux explorateurs et des reconstitutions, comme l’atelier de réparation de traîneaux aménagé sous la glace par Amundsen ou le dortoir de Scott, sont également exposés et transportent le visiteur au cœur de cette expédition. Un récit à suspense, à l'issue duquel une seule équipe sortira victorieuse et… vivante.

Une expo, trois musées

L'exposition est présentée au Musée des Confluences en partenariat avec l'American Museum of Natural History de New-York et le Royal BC Museum du Canada.