OL: Anthony Lopes "provoque beaucoup d'émotions" à Grégory Coupet

FOOTBALL Le septuple champion de France est admiratif du gardien de l'OL, qui n'a plus encaissé de but en L1 depuis le 7 janvier...

Jérémy Laugier

— 

Anthony Lopes va défier en une semaine Dimitar Berbatov puis Zlatan Ibrahimovic. Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa
Anthony Lopes va défier en une semaine Dimitar Berbatov puis Zlatan Ibrahimovic. Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa — SIPA

Avec son doublé le 7 décembre dernier (2-3), Le vétéran de l’ETG Cédric Barbosa est le dernier joueur à avoir trompé en L1 Anthony Lopes. Depuis 5 rencontres, en dehors des 6 buts en 3 matchs de Coupe, le gardien de l’OL a bloqué tous les assauts. Loin des projecteurs qu’attirent les deux principaux talents offensifs Alexandre Lacazette et Nabil Fekir, l’international portugais de 24 ans est essentiel dans la prise de pouvoir lyonnaise en championnat.

Plutôt bien sécurisé désormais par la charnière Umtiti-Bisevac, il démontre qu’il franchit un cap, pour sa deuxième saison pleine en tant que titulaire dans son club formateur. «Mais est-ce lui qui progresse ou est-ce l’œil des médias qui change le concernant?», suggère avec malice Grégory Coupet.

«Il me provoque beaucoup d’émotions»

Le septuple champion de France dans les cages de l’OL se retrouve beaucoup en Anthony Lopes, notamment en raison de leurs caractéristiques physiques (1m81 contre 1m84). «Ce n’est pas un gardien de grande taille mais il est le seul à aller s’aventurer sur la tête de Zlatan», remarque l’ancien gardien des Bleus.

Avant le colosse suédois, Anthony Lopes va devoir défier un autre attaquant référence, Dimitar Berbatov (1m89), dimanche (21h) à Monaco. Grégory Coupet n’a aucun doute quant à sa gestion de cette semaine décisive: «J’aime beaucoup son style plein de tonicité. Il a cette faculté d’avancer et d’inverser les rapports avec l’attaquant. Il me provoque beaucoup d’émotions...»