Rhône: Le nombre de tués en hausse sur les routes en 2014

SÉCURITÉ ROUTIÈRE L'accidentologie a progressé par rapport à 2013, considérée toutefois comme une année «exceptionnelle», marquée par une forte baisse des décès sur les routes...  

Elisa Frisullo

— 

L'an passé, le nombre d'accidents a progressé dans le Rhône. illustration.
L'an passé, le nombre d'accidents a progressé dans le Rhône. illustration. — F. Elsner/20 Minutes

Dans le Rhône comme au niveau national, les chiffres de la sécurité routière enregistrés en 2014 ne sont pas bons. Selon les chiffres provisoires dévoilés ce mardi par la préfecture, 48 personnes ont en effet perdu la vie sur les routes du département l'an passé, contre 37 en 2013.

Les accidents et le nombre de blessés ont également progressé de 11,4% et de 10,3%. Une situation jugée préoccupante mais à relativiser, selon la préfecture, au regard des chiffres exceptionnels qui avaient été constatés en 2013.

Une baisse continue depuis 5 ans

«Il convient de rappeler que 2013 avait été une année exceptionnelle au plan national (-11% de tués) et que le Rhône avait largement contribué à ces bons résultats en enregistrant une baisse du nombre de tués de 30,2% par rapport à 2012», rappelle ce mardi la préfecture, précisant que depuis 2010, la tendance reste à la baisse sur le département. En cinq ans, et 2013 mise à part, le nombre de tués sur les routes a diminué chaque année, passant de 75 décès déplorés en 2010, à 68 en 2011, 53 en 2012 et 48 en 2014.

Les seniors parmi les principales victimes

«Ces résultats qui repartent à la hausse doivent être le signal d'une réelle prise de conscience et d'un engagement plus important de la part de tous les usagers de la route», ajoute la préfecture du Rhône qui, suite à la présentation des 26 mesures détaillées lundi par le ministre de l'Intérieur, assure que la mobilisation sera totale dans le Rhône.

En 2014, la hausse du nombre de tués a principalement concerné les conducteurs de véhicules légers (+46,2%) et les piétons (+42,9%). Parmi eux, 80% des victimes avaient plus de 64 ans.