2006, année touristique

TOURISME Lyon, ville de passage, est-elle en train de devenir une destination à la mode ? «Le tourisme à Lyon décolle», se...

Frédéric Crouzet

— 

Lyon, ville de passage, est-elle en train de devenir une destination à la mode ? « Le tourisme à Lyon décolle », se réjouit Denis Trouxe, président de l'office du tourisme et des congrès, qui dévoilait hier le bilan 2006 réalisé par le cabinet d'audit KPMG. Comme d'habitude, c'est le tourisme d'affaires qui tire la locomotive. Selon l'étude, les quelque 26 000 manifestations locales (foires, salons, congrès, etc.) ont attiré 2,7 millions de personnes, soit 13 % de plus qu'en 2005 (+ 4,61 % de participants étrangers). Cela s'est traduit par une fréquentation en hausse de 6 % des hôtels trois et quatre étoiles et par une augmentation de 36 % du chiffre d'affaire généré par le tourisme d'affaires. « L'inauguration de l'amphithéâtre du palais des congrès et l'extension d'Eurexpo y sont pour beaucoup », estime François Gaillard, directeur de l'office de tourisme.Plus difficile, en revanche, de mesurer le flux des touristes d'agrément, puisqu'une bonne partie d'entre eux ne réside pas dans les hébergements marchands. « Mais la fréquentation des sites culturels et des festivals est en progression. Et les tours opérateurs mondiaux qui programment Lyon sont plus nombreux. C'est bon signe », souligne François Gaillard. « Il existe aujourd'hui des packages avec le vol et le week-end à Lyon sur Internet, ce qui est nouveau », ajoute Roland Bernard, responsable de la commission tourisme à la chambre de commerce. L'office du tourisme souhaite désormais porter ses efforts « envers le grand public », tout en reconnaissant que cela nécessite « d'importants moyens ».

retour Les Américains font leur come-back à Lyon, après avoir boudé l'Europe depuis le 11 septembre 2001. Ils représentent près de 11 % des visiteurs étrangers.