Olympique Lyonnais: Du turnover en vue pour la Coupe de France à Nantes

FOOTBALL Outre Milan Bisevac préservé comme à Lens, Hubert Fournier a reconnu qu'il modifierait son équipe de départ mardi (21h) à Nantes lors des 16es de finale de Coupe de France...

Jérémy Laugier
— 
Yoann Gourcuff n'a plus été titularisé depuis la réception de l'OM le 26 octobre.
Yoann Gourcuff n'a plus été titularisé depuis la réception de l'OM le 26 octobre. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

La récente intégration réussie de Mouhamadou Dabo, Rachid Ghezzal et Lindsay Rose a donné des idées à Hubert Fournier, avant le déplacement à Nantes mardi (21h) en 16es de finale de Coupe de France. L'entraîneur lyonnais a avoué être «tenté» par un turnover: «Nous avons quand même l'obligation de nous projeter sur la réception de Metz (dimanche à 14h à Gerland). Mais il sera temps de le faire pleinement une fois qu'on aura passé l'écueil nantais».

Lundi, il a tout d'abord estimé Milan Bisevac «un peu juste». Préservé par précaution comme à Lens (0-2) samedi, le défenseur serbe ne sera pas du déplacement à Nantes. «Comme Lindsay (Rose) a donné entière satisfaction, on y va avec l'esprit tranquille.» Ce changement par rapport au 11 type du leader de L1 ne sera donc pas le seul. «Il y aura quelques modifications avec des joueurs qui sont à mes yeux des titulaires potentiels. On aura une équipe très compétitive», a précisé l'ancien coach rémois, qui tient à ce que ce rendez-vous en Coupe de France «contribue à garder la dynamique actuelle».

Yoann Gourcuff relancé?

Arnold Mvuemba et Steed Malbranque devraient débuter dans l'entrejeu. Farès Bahlouli pourrait avoir sa chance également devant, tout comme Yoann Gourcuff. «Je le trouve de mieux en mieux, apprécie Hubert Fournier. Il a déjà une dizaine de jours d'entraînements collectifs avec nous. Il est mieux qu'hier et moins bien que demain.»

L'ancien meneur de jeu bordelais ne serait pas de trop pour tenir le ballon face à une équipe nantaise qui avait causé «d'énormes difficultés» à l'OL selon Fournier lors du dernier affrontement en L1 à la Beaujoire (1-1) le 28 septembre. «C'est une équipe rigoureuse, très disciplinée, qui laisse peu d'espace à ses adversaires et qui est très dangereuse en contres, prévient l'entraîneur lyonnais. A nous de garder un équilibre constant.»