D1 féminine: L'OL fait marquer sa gardienne Sarah Bouhaddi

FOOTBALL FEMININ L'entraîneur lyonnais Gérard Prêcheur a demandé à sa gardienne internationale d'aller frapper un penalty lors de la démonstration de son équipe (14-0) dimanche face à Albi...

Jérémy Laugier

— 

Sarah Bouhaddi, ici lors d'un rassemblement avec l'équipe de France de football, en juin 2013.
Sarah Bouhaddi, ici lors d'un rassemblement avec l'équipe de France de football, en juin 2013. — F.FIFE/AFP

Les Lyonnaises n'en finissent plus de battre les records en D1. Huit fois championnes de France consécutivement depuis 2007, auteur de leur plus gros score en championnat le 7 septembre dernier (15-0 à Metz), elles ont fait marquer pour la première fois une gardienne en D1 dimanche.

Alors que son équipe étrillait déjà Albi 12-0 (14-0 au final avec un quadruplé de Lotta Schelin), Gérard Prêcheur s'est adressé à sa gardienne Sarah Bouhaddi pour qu'elle aille frapper un penalty que venait d'obtenir l'OL. "J'ai bien senti que Sarah était gênée en traversant le terrain pour aller tirer. On l'a engrenée à y aller pour qu'elle inscrive son premier but avec nous et elle a eu le courage de le faire avec une belle frappe", explique l'attaquante Elodie Thomis, qui a assisté à la séquence pour le moins insolite depuis le banc de touche lyonnais.

Une nouvelle fois dominatrices en championnat avec trois points d'avance sur le PSG, et surtout 5 buts concédés pour... 111 inscrits en 16 journées, les partenaires de Wendie Renard ont-elles manqué de respect au modeste club amateur qu'est Albi à ce moment-là? "Nos adversaires ont pris cela pour du chambrage mais ce n'est pas notre genre, assure Elodie Thomis. Notre but n'était vraiment pas de chambrer mais de faire marquer une gardienne, pour la première fois dans l'histoire de notre championnat."