ASSE: Moustapha Bayal Sall de retour pour défier Zlatan Ibrahimovic

FOOTBALL Remis d'une blessure aux adducteurs, le défenseur sénégalais pourrait être titularisé dès mardi (21h) pour le choc en Coupe de la Ligue face au PSG...

Jérémy Laugier
— 
Moustapha Bayal Sall et Zlatan Ibrahimovic avaient gentiment fait connaissance lors de la surprenante victoire stéphanoise (1-2)au Parc des Princes le 3 novembre 2012.
Moustapha Bayal Sall et Zlatan Ibrahimovic avaient gentiment fait connaissance lors de la surprenante victoire stéphanoise (1-2)au Parc des Princes le 3 novembre 2012. — REAU ALEXIS/SIPA

Nul doute qu'il a dû faire tout son possible pour être apte pour ce rendez-vous de gala. Écarté des terrains depuis la réception de Bastia (1-0) le 6 décembre à cause d'une blessure aux adducteurs, Moustapha Bayal Sall a été déclaré apte par le staff médical de l'ASSE.

«C’est le retour d’un élément important», a souligné lundi Christophe Galtier, qui l'a retenu dans le groupe pour affronter le PSG, ce mardi (21h) dans le Chaudron, en quart de finale de Coupe de la Ligue.

Les retrouvailles avec Zlatan

Le roc sénégalais (1,91m, 96 kg) pourrait donc hériter de sa traditionnelle mission face aux Parisiens, à savoir le marquage de Zlatan Ibrahimovic. Le contentieux entre ces deux joueurs au physique pour le moins intimidant remonte au
3 novembre 2012. Alors peu utilisé à Saint-Etienne, Sall avait été déterminant au Parc des Princes, lors de la victoire surprise (1-2) de la bande à Aubameyang. Il avait notamment pris le meilleur sur la star suédoise, expulsée après 70 minutes de jeu après un coup de pied dans le thorax de Stéphane Ruffier.



«Il fallait aller au duel et l'énerver, je crois que ça a marché. Il était vraiment énervé. Il mettait des coups de coude. Il ne parle pas français, mais il y a eu des insultes de sa part», avait à l'époque révélé le défenseur central, qui pourrait être aligné aux côtés du capitaine de l'ASSE Loïc Perrin mardi.

Le Suédois reste sur un triplé rageur face à lui

Zlatan Ibrahimovic a obtenu se revanche la plus spectaculaire le 31 août dernier. Son triplé avait quasiment autant marqué les esprits que la fameuse boulette de Stéphane Ruffier lors de la plus grosse déroute stéphanoise de la saison (5-0). Après chacun de ses buts, le buteur parisien s'est dirigé vers Sall pour lui adresser un regard sombre et chambreur.



«À la fin du match, il est venu me saluer et pour une fois, c’est lui qui avait le sourire, se souvient le Sénégalais. Zlatan, c’est toujours spécial de jouer contre lui. C’est un grand joueur. Je le respecte et je crois que lui aussi me respecte. Ce n’est pas trop dans ses habitudes de saluer ses adversaires. Il était revanchard. Ça s’est vu dans sa façon de fêter ses buts.» Le public de Geoffroy-Guichard pourrait donc assister à une belle mardi dans un match couperet que le PSG de Laurent Blanc prépare avec une grande pression.