Ligue 1: L’Olympique Lyonnais s’installe dans le fauteuil de leader

FOOTBALL Parfois étincelant face à Toulouse (3-0), notamment durant la première demi-heure, Lyon a pris les commandes du championnat avec autorité dimanche…

Jérémy Laugier

— 

L'état de grâce se poursuit pour Alexandre Lacazette, qui reste sur quatre doublés consécutifs en L1, portant le total à 19 réalisations en 20 journées.
L'état de grâce se poursuit pour Alexandre Lacazette, qui reste sur quatre doublés consécutifs en L1, portant le total à 19 réalisations en 20 journées. — P. Merle / AFP

Le 31 août dernier, un couac (2-1) à Metz poussait certains à envisager une lutte pour le maintien pour cet OL alors 17e (3 défaites en 4 journées), déjà éliminé de la Ligue Europa et condamné à un recrutement minimaliste. Avec 42 points depuis dimanche et une 9e victoire de rang à Gerland, cet objectif est officiellement atteint dès la 20e journée.

Ce brillant succès (3-0) face à Toulouse permet surtout aux hommes d’Hubert Fournier de régner sur la L1 pour la première fois de la saison. «Ce mois d’août nous a mis une grosse claque mais on savait que notre jeu allait finir par être récompensé, confie Jordan Ferri. De là à être leader aujourd’hui…»

Alexandre Lacazette a marqué 8 fois... sur ses 11 derniers tirs!

Le rebond lyonnais a été criant dimanche, au prix d’une première demi-heure de haut vol. «Ça paraît facile mais ça demande beaucoup d’efforts, précise le capitaine Maxime Gonalons. On n’a pas laissé respirer les Toulousains. Il y a du talent mais surtout un gros état d’esprit.» Au rayon talent, l’inévitable Alexandre Lacazette affole les compteurs avec désormais 19 buts en 20 journées.

Face au TFC, l’ouverture du score a tout du récital : interception de Maxime Gonalons avec beaucoup d’autorité, transmission pour Nabil Fekir qui délivre un caviar pour le buteur international, dont la violente frappe au premier poteau trompe Ahamada (14e). Même quand une situation est plutôt mal négociée par Corentin Tolisso, le ballon est remis par Spajic comme par enchantement dans la course du magicien lyonnais.

Une reprise spontanée plus tard et le meilleur buteur de L1 signe son 8e but… sur ses 11 dernières frappes. Comme il semble écrit que cet OL est actuellement intouchable, Nabil Fekir y est allé de son but sur une frappe écrasée mal négociée par Ahamada (49e).