Lyon: Les particules fines sont toujours trop nombreuses dans l'agglomération

POLLUTION Les poussières sévissent toujours dans le bassin lyonnais et en Haute-Savoie, où aucune amélioration de la qualité de l'air n'est prévue avant vendredi...

Elisa Frisullo

— 

La ville de Lyon est régulièrement touchée par des épisodes de pollution comme en décembre 2013.
La ville de Lyon est régulièrement touchée par des épisodes de pollution comme en décembre 2013. — PASCAL FAYOLLE

Un bon ensoleillement, peu de vent et des émissions élevées. Toutes les conditions sont de nouveau réunies ce mercredi dans l'agglomération lyonnaise pour favoriser la stagnation des particules fines dans l'air. Le seuil d'information aux poussières, levé lundi puis réactivé mardi, est donc maintenu pour cette journée, selon l'observatoire Air Rhône-Alpes, qui ne prévoit pas d'amélioration de la qualité de l'air dans les prochaines heures.

Un arrêté exceptionnel dans la Vallée de l'Arve

«Le bassin lyonnais et le Nord-Isère restent en situation difficile. Jeudi, une légère amélioration devrait se faire sentir mais la vallée de l’Arve et le bassin Lyonnais resteront encore touchés par le seuil d’information. Les prévisions météorologiques permettent d’espérer une amélioration plus certaine à compter de vendredi», précise l'observation ce mercredi après-midi.

Victime de cet épisode de pollution depuis le 31 décembre, la Vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, est toujours placée en niveau d'alerte 1 aux particules. Pour la première fois en France, mardi, le préfet de Haute-Savoie a pris un arrêté interdisant la circulation des camions les plus polluants dans la vallée de l’Arve. La mesure a pris effet à minuit mercredi.