Rhône: La grève des postiers de Meyzieu touche à sa fin

SOCIAL Les agents, mobilisés depuis le 9 décembre, ont reconduit leur grève lundi, mais l'issue du conflit semble proche...

Elisa Frisullo

— 

Le 20 fevrier 2012. Illustration d'un bureau de Poste
Le 20 fevrier 2012. Illustration d'un bureau de Poste — V. WARTNER / 20 MINUTES V. WARTN

Est-ce la venue, ce lundi midi Meyzieu, du postier le plus célèbre de France et porte-parole du NPA Olivier Besancenot ou le début d’année, propice aux bonnes résolutions, qui a permis de débloquer le conflit? Nul ne saurait le dire.

Toujours est-il qu’après 28 jours de grève, les postiers du centre de distribution du courrier de Meyzieu ont repris en ce début de semaine les négociations avec leur direction, au point mort ces derniers jours. Et sont parvenus à s’entendre sur sept propositions en vue de la signature d’un protocole d’accord.

Maintien de conditions de travail correctes

Parmi les points d’achoppement, les agents de Jons, Pusignan et Meyzieu, mobilisés contre la délocalisation de leur centre à Vaulx-en-Velin, prévue en avril et retardée à juin, ont également obtenu le maintien d’un local à Meyzieu. «Ils se sont également mis d’accord sur un nombre de tournées de distribution limité, garantissant des conditions de travail décentes», précise Stéphane Poncet, de Sud Poste, seul syndicat mobilisé dans le conflit.

«Ces nouvelles organisations permettent de proposer aux facteurs des façons nouvelles d’accorder vie professionnelle et vie privée», précise la direction du service Courrier-Colis du Rhône, qui justifie la délocalisation du centre de Meyzieu par la baisse continue des volumes de courrier observée depuis 2 ans (-9%).

Blocage sur la reprise du travail

Malgré les garanties obtenues ce lundi, la vingtaine de grévistes de Meyzieu, a reconduit la grève pour la journée de mardi, les négociations bloquant désormais sur les conditions de reprise du travail des agents mobilisés. «Aujourd’hui la direction veut un peu punir les grévistes», précise le syndicat, qui réclame notamment un étalement des jours de grève sur les salaires des employés mobilisés. Une nouvelle rencontre avec la direction est prévue mardi matin pour sortir enfin de ce conflit, qui a perturbé la distribution du courrier et des colis ces dernières semaines.

Lundi, l’impact de la grève était toutefois limité selon la direction de la Poste. «Seulement 6% du courrier n’a pu être distribué aujourd’hui et le sera à partir de demain, 100% des colis sont livrés. Les boîtes aux lettres de rue sont relevées. Les bureaux de poste ne sont pas impactés», a indiqué cet après-midi un porte-parole de la direction.