Lyon: L'épisode de pollution aux particules fines risque de reprendre

ENVIRONNEMENT La qualité de l'air pourrait de nouveau se dégrader mardi...

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 17 mars 2014. Un episode de pollution aux particules fines, du au trafic, a l'activite industrielle et aux chauffages a bois deffectueux, a touche la region lyonnaise a la mi-mars.Un voile blanc enveloppant la ville etait visible depuis la colline de la Croix-Rousse.
Lyon, le 17 mars 2014. Un episode de pollution aux particules fines, du au trafic, a l'activite industrielle et aux chauffages a bois deffectueux, a touche la region lyonnaise a la mi-mars.Un voile blanc enveloppant la ville etait visible depuis la colline de la Croix-Rousse. — Jeremy Laugier / 20 Minutes

Malgré la reprise des activités économiques et des conditions météo très stables favorisant habituellement la stagnation des polluants, le dispositif d'information aux particules fines a été levé ce lundi sur le bassin lyonnais. Seule la Vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, est maintenue en niveau d'alerte 1, précise l'Observatoire Air Rhône-Alpes.

Brève accalmie?

Dans le reste de la région, où l'épisode de pollution aux poussières a débuté le 31 décembre, l'accalmie devrait cependant être de courte durée. «Mardi, la situation atmosphérique sera encore propice à l’accumulation des polluants. La vallée de l'Arve et tout le couloir Rhodanien seront les zones les plus touchées. Un dépassement de seuil dans le bassin lyonnais Nord-Isère n’est pas totalement exclu», précise ce lundi l'observatoire, qui ne prévoit pas de franche amélioration de la qualité de l'air mercredi.

La pollution aux particules fines, qui touche fréquemment l'agglomération en hiver, est due aux chauffages à bois défectueux, au trafic automobile et à l'activité industrielle.