Gilles de Robien renvoie Roland Veuillet en poste à Nîmes

EDUCATION Quatre ans qu'il attendait cette décision. Roland Veuillet, conseiller principal d'éducation qui proteste...

F. C.

— 

Quatre ans qu'il attendait cette décision. Roland Veuillet, conseiller principal d'éducation qui proteste vigoureusement depuis 2003 contre sa mutation disciplinaire de Nîmes à Lyon, a finalement obtenu hier du ministère de l'Education nationale son affectation dans le Gard, où vit sa famille, à la prochaine rentrée. Le syndicaliste, actuellement en poste au lycée Valdo de Vaulx-en-Velin, avait entamé lundi une course de 1 000 km entre le ministère de l'Education et Matignon. Il voulait dénoncer le fait que sa mutation à Nîmes, promise par Gilles de Robien au terme d'une grève de la faim menée à Lyon durant cinquante-six jours en début d'année, n'avait toujours pas été accordée. Dans un communiqué diffusé hier, le ministère a indiqué que la « décision ministérielle de mutation de Roland Veuillet de l'académie de Lyon dans l'académie de Montpellier était en instance de signature ».