ASSE: Pourquoi le match des Verts est une cause nationale

FOOTBALL Saint-Etienne joue son avenir en Ligue Europa jeudi soir à Kiev…

Cyrille Pac

— 

Loïc Perrin et Renaud Cohade veulent passer l'hiver europée.   AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES
Loïc Perrin et Renaud Cohade veulent passer l'hiver europée. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES — AFP

Jeudi soir, à Kiev, l’AS Saint-Etienne jouera son avenir en Ligue Europa. Pour espérer revenir au printemps et voir les 16es de finale de la compétition, les Verts doivent faire un meilleur résultat au Dnipro que Qarabag face à l’Inter Milan. La tâche, compliquée, ne semble pas impossible aux yeux de Patrice Ferri, consultant de BeInsports et ancien joueur stéphanois.

«Les Verts ont de vraies chances, affirme-t-il. L’équipe est compétitive et tout se joue sur un match. Il faut se donner à fond, d’autant que Dnipro n’évolue pas dans son stade. Saint-Etienne n’a pas raté ses derniers rendez-vous, en particulier le derby.»

«Un des stades qui colle le mieux à une épopée européenne»

L’ancien défenseur sera aux premières loges jeudi puisqu’il sera en plateau, sur BeInsports 1, à partir de 17h30 pour analyser la rencontre commentée par Philippe Genin et Bruno Cheyrou. Alors que la compétition est parfois négligée en France, une épopée stéphanoise lui redonnerait un réel intérêt.

«Le club a progressé ces dernières années, ajoute Ferri, il s’est installé parmi les 4 ou 5 meilleures équipes en France. Il est stable et peut viser une qualification en 16e de finale, ce qui prouve qu’il progresse. Et quand on sait ce que représente l’Europe à Saint-Etienne, passer ce cap est important. L’ensemble du football (clubs, télévisions, supporters…) veut désormais jouer le jeu de la Ligue Europa. Ce serait encore plus fort avec les Verts car ce club a une histoire en Coupe d’Europe et possède un des stades qui colle le mieux à une épopée européenne. Les plus jeunes supporters stéphanois veulent aussi vivre une telle aventure.»

Patrice Ferri: «Tirer le football français vers le haut»

Les télévisions sont évidemment attentives aux performances des Verts. La rencontre ASSE-Qarabag, il y a deux semaines, avait ainsi permis à W9 de réussir la meilleure audience des chaînes de la TNT (1,41 millions de téléspectateurs). Et le match face à l’Inter Milan avait attiré 1,7 millions de personnes. Au-delà des enjeux économiques, un bon parcours des Verts permettrait aussi à la France de marquer des points importants à l’indice UEFA. Aujourd’hui, le football français est 6e devant la Russie et pourrait dépasser le Portugal dans un an en cas de bons résultats. «Sans parler de l’esprit partisan, il faut que le football français soit présent en février 2015 pour la reprise de la compétition, insiste Patrice Ferri. Ça nous tire tous vers le haut.»

Cela passe, donc, par une victoire à Kiev jeudi, ou un match nul si l'Inter bat Qarabag. « L’équipe est en forme, souligne l’ex-défenseur, l’entraîneur a pu faire des rotations. Malgré la répétition des matches, les Verts sont restés collés aux meilleurs depuis le début de la saison. L’an dernier, ils ont été éliminés au tour préliminaire. Aujourd’hui, ils peuvent viser les 16es de finale. » Reste désormais à valider tous ces progrès jeudi soir.