«Qu'il revienne avec un visa !»

JUSTICE Sévère réquisitoire. Hier, deux mois de prison sans mandat de dépôt ont été demandés à l'encontre de Poncia Mouyabi...

C. B.

— 

Sévère réquisitoire. Hier, deux mois de prison sans mandat de dépôt ont été demandés à l'encontre de Poncia Mouyabi, 26 ans. Cet étudiant sans-papiers de Lyon-I comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir refusé à deux reprises d'embarquer dans un avion pour le Congo, son pays d'origine qu'il a fui en 2001. Là-bas, sa mère a été tuée pendant la guerre civile. Poncia a donc souhaité rejoindre son père, de nationalité française. Mais sa demande de titre de séjour a été rejetée. « Franchement, j'ai bossé très dur pour arriver en Master 1. Je souhaite vraiment passer mon diplôme l'an prochain », a-t-il expliqué au président de la 14e chambre. « On serait tous ravi que Monsieur Mouyabi continue ses études, mais à condition qu'il ait le droit, a lancé le procureur. Qu'il revienne avec un visa ! » Le jugement a été mis en délibéré au 24 avril.