Une course contre les sanctions

EDUCATION Deux mois après ses cinquante-six jours de grève de la faim, le conseiller principal d'éducation Roland Veuillet...

F. C.

— 

C'est reparti pour plusieurs tours. Deux mois à peine après ses cinquante-six jours de grève de la faim, le conseiller principal d'éducation Roland Veuillet, qui conteste toujours sa mutation disciplinaire de Nîmes à Lyon en 2003, a annoncé hier qu'il allait courir chaque jour, jusqu'au 15 avril, entre le ministère de l'Education nationale et Matignon. A 51 ans, ce marathonien espère ainsi ajouter 1 000 kilomètres aux 16 500 déjà parcourus depuis trois ans lors d'« Arbitrairathons » de protestation. « Malgré les promesses de Robien et Villepin, il reste à Lyon et n'a pas obtenu le retour près de sa famille, qui lui était pourtant promis », estime son comité de soutien.