Comme, ici, face à l'Inter Milan, le défenseur de Saint-Etienne Bayal Sall a marqué contre Lyon à geoffroy-Guichard.
Comme, ici, face à l'Inter Milan, le défenseur de Saint-Etienne Bayal Sall a marqué contre Lyon à geoffroy-Guichard. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

FOOTBALL

ASSE-OL: Les Verts brisent la malédiction

Première victoire de Saint-Etienne contre Lyon à Geoffroy-Guichard depuis 20 ans...

On vous parlait d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvaient pas connaître... Le minitel était à la mode et Saint-Etienne battait Lyon à Geoffroy-Guichard. Cette époque n’est plus tout à fait révolue depuis dimanche soir, au moins pour l’ASSE. Pour la première fois depuis 1994, les Verts ont enfin battu l’OL à domicile, mettant fin à «une malédiction», selon les mots de Pascal Despeyroux, ancien milieu de terrain stéphanois.

Saint-Etienne avait pourtant une rencontre européenne dans les jambes alors que les Lyonnais avaient pu profiter d’une semaine complète pour préparer le match. Mais l’entraîneur des Verts, Christophe Galtier, avait bien joué le coup, modifiant son schéma tactique pour densifier le milieu de terrain. Sur un corner de Gradel, Bayal Sall ouvrait la marque. Clin d’œil du destin: ces deux joueurs fêtaient leur anniversaire dimanche soir (29 ans pour Bayal, 27 pour Gradel). Puis, Ricky van Wolfswinkel, accablaient un peu plus les Lyonnais.

L’OL frileux à l’extérieur

La seconde période n’allait rien changer. Les joueurs d’Hubert Fournier confortaient même leur entraîneur qui les trouve trop frileux en déplacement. Résultat, les Verts salaient  l’addition d’un troisième but et Lacazette ratait même un penalty.

Avec cette victoire, Saint-Etienne se sait capable de titiller les meilleurs. Les Verts sont même invaincus depuis 7 journées. Les Lyonnais, qui n’ont remporté qu’une seule victoire à l’extérieur cette saison, devront progresser loin de chez eux s’ils veulent viser la Ligue des champions, objectif déclaré de la saison.