Rhône-Alpes: Les librairies indépendantes se mutualisent sur Internet

CULTURE Face à Amazon et aux grandes enseignes culturelles, les librairies rhônalpines s'offrent un site de géolocalisation qui permet aux lecteurs de dénicher le livre qu'ils recherchent au plus près de chez eux...

Nicolas Vaux-Montagny

— 

La librairie Passage est membre de chez-mon-libraire.fr
La librairie Passage est membre de chez-mon-libraire.fr — Nicolas Vaux-Montagny / 20 Minutes

La librairie « Passages » n'est peut-être pas la boutique la plus visible en marchant sur le trottoir de la rue de Brest, à Lyon, mais elle reste un lieu incontournable pour les amateurs de livres. Comme 48 autres librairies indépendantes de la région Rhône-Alpes, elle a décidé de se joindre à la création de chez-mon-libraire.fr, un site de géolocalisation commun.

« Mutualiser des choses comme Internet pour permettre de baisser les coûts ou regarder les stocks des librairies partenaires est intéressant pour les librairies qui n'ont pas de gros moyens », souligne Françoise Charriau, gérante de « Passages ». « L'idée de ce site est venue quand Virgin et Chapitre ont disparu », ajoute-t-elle.

«Aujourd'hui, grâce à une base de données de près d'1,8 millions de références, les lecteurs peuvent réserver ou commander leur livre sur Internet. On n'a pas voulu faire la même chose qu'Amazon, il n'y a pas de vente en ligne sur le site», précise Marion Baudoin, déléguée de l'association Libraires en Rhône-Alpes, qui rappelle que le prix d'un livre est le même partout.

« En librairie, on trouve aussi ce qu'on ne cherche pas »

Chez-mon-libraire.fr vend tout de même des livres numériques mais l'essentiel du métier de libraire n'est pas forcément là. « En librairie, on trouve aussi ce qu'on ne cherche pas », sourit Marion Baudoin, qui souhaite avant tout « défendre le livre ».

Consoeurs plus que concurrentes, les librairies « croient à la force de ce réseau », ajoute la déléguée de l'association. « Il y a une variété dans les librairies et toutes n'ont pas les mêmes possibilités de réussite », considère Françoise Charriau.

« Passages », librairie très active, reçoit chaque semaine des auteurs. Cette année, elle a notamment accueilli Emmanuel Carrère pour une signature lors de la sortie de son roman Le Royaume.« Les auteurs préfèrent venir chez nous qu'à la Fnac », sourit la gérante. Avec 2 millions de chiffre d'affaires mais une marge de 2%, « Passages » se porte plutôt bien. « On n'est pas mort. La librairie marche quand elle fait correctement son boulot », assure Françoise Charriau. Et bien faire son boulot chez les libraires, c'est accueillir, conseiller et aider à choisir.