Lyon: 28 mois de travaux prévus sur le périphérique nord

URBANISME Le chantier devrait débuter une fois en janvier 2016, une fois que les travaux de rénovation du tunnel de Fourvière seront terminés...

Caroline Girardon

— 

Illustration de circulation automobile.
Illustration de circulation automobile. — Jean-Pierre Clatot AFP

Les automobilistes lyonnais n'en ont pas terminé avec les embouteillages. Alors que les travaux de rénovation du tunnel de Fourvière viennent de débuter, se profile déjà le futur très gros chantier à venir de l'agglomération : celui du périphérique nord. Avec 28 mois de travaux en perspective.

«Le début du chantier est prévu en janvier 2016», dévoile Jean-Luc Da Passano, vice-président du Grand Lyon en charge des grands ouvrages. Pour être en conformité avec la nouvelle réglementation en matière de sécurité dans les tunnels routiers, suite à la catastrophe du tunnel du Mont Blanc, le Grand Lyon va devoir remplacer une partie des équipements actuels.

24 week-ends de fermeture

«Il y a environ en moyenne trois pannes par jour et un accident sur le boulevard périphérique nord et ses échangeurs», note le Grand Lyon qui a prévu de rajouter 13 autres issues de secours aux 15 déjà existantes. Pour gêner au minimum la circulation, les travaux s'effectueront principalement de nuit. Toutefois, l'ouvrage sera fermé 12 week-ends par an et une fois chaque été, de mi-juillet à mi-août.

Le coût est estimé à 132 millions d'euros. Le Grand Lyon participera à hauteur de 70 millions d'euros. «Cela ne coûtera rien au contribuable, assure Gérard Claisse en charge de la politique d'achat au sein de la communauté urbaine. Les dépenses seront couvertes par les recettes des péages, qui rapportent entre 32 et 35 millions d'euros par an.»