Lyon: Des places de concerts en échange d'un peu de solidarité

BÉNÉVOLAT Jusqu’au 29 octobre, 500 jeunes de 16 à 25 ans de l’agglomération participent à des chantiers bénévoles organisés par Orange Rockcorps. Ils repartent avec une place pour assister au concert des Casseurs flowters…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 22/10/2014. Orange RockCorps organise à l'Atelier des friches à Lyon un chantier pour inciter les jeunes à s'investir dans des associations en échange de places de concerts.
Lyon, le 22/10/2014. Orange RockCorps organise à l'Atelier des friches à Lyon un chantier pour inciter les jeunes à s'investir dans des associations en échange de places de concerts. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Marteau à la main, Maelys s’attelle minutieusement à la tâche qui lui a été dévolue à l’Atelier des friches à Gerland. Comme cette jeune fille de 18 ans, une cinquantaine de jeunes ont participé ce mercredi à l’un des 11 chantiers de bénévoles organisés jusqu’au 29 octobre par Orange Rockcorps dans l'agglomération lyonnaise. Né aux Etats-Unis en 2003, puis repris en France en 2009, ce concept, fraîchement débarqué à Lyon, consiste à inciter les jeunes à donner un peu de leur temps en échange d’une place de concert.

Musique à fond et atelier bricolage

«L’idée, c’est vraiment d’allier musique et bénévolat. Le concert, c’est ce qui encourage les jeunes à venir s’investir 4h dans une association pour qu’ils se rendent compte que faire du bénévolat, ça peut être amusant», explique Thomas Folliot, community manager chez RockCorps France.

Musique à fond diffusée dans le jardin pour donner à chacun du cœur à l'ouvrage, les bénévoles d’un jour ont démonté et peint des palettes en bois pour réaliser la palissade du jardin partagé, ils ont construit des bacs à compost, aménagé des bacs pédagogiques au potager. En contrepartie, tous sont repartis avec une place pour assister au concert des Casseurs flowters, duo de rappeurs composé d’Orelsan et Gringe, qui doit se produire mercredi prochain sur la scène du Transbordeur à Villeurbanne.

Un concept attendu à Lyon

«La place de concert, c’est un plus. Mais je suis d’abord venue avec mes copines pour l’ambiance. Je connaissais le concept et j’attendais que ça arrive enfin sur Lyon», explique Maelys entre deux coups de marteau.

A ses côtés, François s’active aussi à démonter une palette. «Je suis plutôt là pour découvrir les associations de la ville. Si ce chantier me plaît, j’essayerai de m’investir sur du plus long terme», confie le jeune homme, arrivé récemment de Bordeaux où il faisait pas mal de bénévolat.

Pour les créateurs de l’Atelier des friches, Céline Dodelin et François Wattellier, le coup de pouce des jeunes est le bienvenu. «Depuis que nous avons créé ce lieu en 2010, nous travaillons à l’année avec des jeunes du quartier pour transformer cette ancienne friche en une réserve potagère, artistique et naturelle», décrit la plasticienne, en quête de nouveaux volontaires souhaitant s’investir dans le projet.

Des chantiers prévus jusqu'à mercredi

Selon Rockcorps, 33% des dizaines de milliers de jeunes ayant participé à l’un des chantiers organisés en France ont renouvelé l’expérience au moins une fois. A Lyon, plusieurs autres rendez-vous sont proposés d’ici à mercredi prochain aux jeunes, avec une centaine de places encore disponibles. Un chantier de rénovation est notamment programmé à la MJC Mermoz, à Lyon, et à la Maison de l’enfance les Peupliers à Villeurbanne.

 

 

 

 

Inscriptions obligatoires sur www.orangerockcorps.fr