L’Olympique Lyonnais passe à l'attaque

Football Les Lyonnais ont déjà marqué 20 buts en 10 journées de championnat...  

Cyrille Pac

— 

Yoann Gourcuff félicité par ses coéquipiers lors de Lyon-Montpellier (5-1).
Lyon, (Rhone) FRANCE-19/10/2014./FAYOLLE_Photo023/Credit:Pascal Fayolle/SIPA/1410201224
Yoann Gourcuff félicité par ses coéquipiers lors de Lyon-Montpellier (5-1). Lyon, (Rhone) FRANCE-19/10/2014./FAYOLLE_Photo023/Credit:Pascal Fayolle/SIPA/1410201224 — SIPA

Il ne faut pas chercher plus loin les raisons du renouveau lyonnais: avec 20 buts en 10 journées, dont 13 sur les 4 dernières rencontres, l’attaque de l’OL affiche une santé éclatante. Dans la foulée de son meilleur buteur (Alexandre Lacazette, 8 réalisations), le reste de l’équipe se met au diapason. C’est ainsi que Yoann Gourcuff a réussi son premier doublé sous les couleurs lyonnaises contre Montpellier dimanche (5-1). Devant les vagues successives des attaques lyonnaises, l’entraîneur montpelliérain, Rolland Courbis, a même eu peur «d’en prendre 12 !» «On a une certaine confiance en ce moment, reconnaît ainsi Lacazette, et on est performant dans les deux surfaces de réparation.»

Avec le retour de certains blessés, l’entraîneur Hubert Fournier peut s’appuyer sur des joueurs talentueux enfin en forme. Et l’OL espère être encore plus performant quand Clément Grenier et Gueïda Fofana, les derniers absents, seront enfin de retour. «On a des attaquants et des milieux de terrain performants en ce moment, se réjouit le gardien Anthony Lopes. On marque à tous les matches.»

« Le mieux est de ne pas rencontrer l'OL »

Résultat, Lyon possède la deuxième meilleure attaque de L1 derrière l’OM (25 buts) et l’équipe fait peur... Montpellier, qui était pourtant la défense la plus solide du championnat, a volé en éclat. «On n’avait pas encore rencontré une équipe comme Lyon, soufflait Courbis à l’issue de la rencontre. C’est une belle équipe, avec de bons joueurs, le retour de Gourcuff et des joueurs performants sur le banc. Même Lille, d’habitude si solide, en a pris trois à Gerland.» Quelles solutions s’offrent donc aux adversaires aujourd’hui ? Courbis a la réponse : «Le mieux est de ne pas rencontrer l’OL...»